Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La CAN fait sa révolution

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump : 6 mois à la Maison Blanche

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Le budget de l'armée a connu une érosion constante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les expositions incontournables de l'été 2017

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Emmanuel Macron, "l'adjudant de la République"

En savoir plus

FOCUS

Afrique du Sud : les abandons de bébés en hausse, les adoptions en baisse

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face à Macron, le général de Villiers rend les armes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Remaniement ministériel en Côte d'Ivoire

En savoir plus

EUROPE

Neuf morts dans le déraillement d'un train

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/04/2010

Un glissement de terrain a provoqué le déraillement d'un train dans la région de Merano, dans le nord de l'Italie. Le dernier bilan fait état de neuf morts et de 28 blessés dont sept graves.

AFP - Le déraillement lundi matin d'un train de voyageurs régional dans le nord de l'Italie, causé par un glissement de terrain, a fait 9 morts et 28 blessés dont sept graves.
   
Le déraillement s'est produit vers 09H00 (07H00 GMT) dans la région de Merano, près de la frontière avec l'Autriche, dans une zone très accidentée située au-dessus d'une rivière entre les villes de Castelbello et Laces.
   
Après la catastrophe, les secouristes ont dû extraire des wagons les corps des victimes pour les placer à l'intérieur de sacs blancs, tandis que les blessés ont été transportés à l'hôpital de Merano (Haut-Adige).
   
Des câbles ont aussi été installés pour bloquer un wagon retenu dans sa chute par deux arbres et l'empêcher de tomber dans la rivière.
   
"Un glissement de terrain a touché une des deux voitures de ce petit convoi", a expliqué à l'AFP un responsable des pompiers. Une masse de 400 m3 de terre, d'une largeur de 14-15 mètres, s'est abattue sur le convoi, selon un géologue de la région, Ludwig Noessing.
   
La rupture d'une conduite d'irrigation, qui aurait imprégné d'eau le terrain surplombant la voie ferrée, serait à l'origine du glissement du terrain. La Codacons, une des principales organisations italiennes de consommateurs, a demandé dans un communiqué "l'ouverture immédiate d'une enquête afin de déterminer les responsabilités".
   
Un quartier général de la protection civile a été mis sur pied localement et de nombreux véhicules de secours et ambulances ont été acheminés dans la zone. Un hôpital de campagne a été installé sur place par la protection civile et un numéro d'information gratuit a été mis à la disposition du public.
   
Le ministre italien des Transports Altero Matteoli a exprimé "ses condoléances aux familles des victimes", tout en se refusant à "émettre des hypothèses sur les éventuelles responsabilités en cause".
   
La boîte noire, bien que visiblement endommagée, a été récupérée par les carabiniers. Le parquet de Bolzano a ouvert une enquête.
   
Mardi dans le Haut-Adige, les drapeaux seront mis en berne en signe de deuil et dans la soirée une messe sera célébrée par l'évêque de Bolzano dans l'église paroissiale de Silandro.
   
La ligne ferroviaire sur laquelle s'est produit l'accident, inaugurée en 2005, est considérée comme l'une des plus modernes du pays.
   
En juin 2009, le déraillement d'un wagon, suivi de son explosion, alors qu'un convoi quittait la gare de Viareggio, dans le centre de l'Italie, avait fait 29 morts, soit l'accident ferroviaire le plus meurtrier en Italie depuis plus de 20 ans.
 

Première publication : 12/04/2010

COMMENTAIRE(S)