Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : 3 morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

Economie

Toyota pédale toujours dans la semoule aux États-Unis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/04/2010

L'agence de sécurité routière américaine envisage à nouveau de sanctionner Toyota, dont les voitures ont un problème récurrent d’accélération intempestive. Le constructeur japonais avait déjà dû payer une amende de 16,4 millions de dollars.

AFP - L'agence de sécurité routière américaine (NHTSA) envisage une deuxième amende contre le constructeur automobile japonais Toyota, après celle de près de 16,4 millions de dollars déjà infligée pour n'avoir pas dévoilé à temps ses problèmes d'accélération involontaire.

Dans une lettre au constructeur datée de lundi et reçue samedi par l'AFP, la NHTSA prévient Toyota que "sur la base des documents transmis" par le constructeur dans le cadre de son enquête sur les problèmes de pédale d'accélérateur, elle "envisage une deuxième sanction".

Toyota a rappelé plus de 9 millions de véhicules dans le monde depuis l'automne dont plus de six millions aux Etats-Unis, principalement pour des problèmes d'accélération involontaire, mais aussi pour des problèmes de freins défectueux sur certains véhicules hybrides.

Le constructeur attribue ces problèmes d'accélération involontaire principalement à des pédales restant coincées en position enfoncée ou lentes à remonter, de même qu'à des problèmes de tapis de sol se coinçant dans les pédales.

Pour la NHTSA, les documents transmis par Toyota montrent que la pédale fabriquée par l'équipementier américain CTS qui se trouve dans les véhicules rappelés présente "deux défauts séparés qui pourraient avoir besoin de deux solutions de réparation".

La NHTSA distingue en effet le problème de pédales "lentes à remonter", notamment sur des modèles Tundra et identifiés début 2008, et celui des "pédales restant coincées en position enfoncée".

Selon elle ces deux problèmes séparés pourraient valoir chacun une amende. Elle a déjà annoncé lundi qu'elle envisageait une amende de 16,375 millions de dollars pour Toyota, la plus forte possible, ce qui serait une pénalité record infligée à un constructeur aux Etats-Unis.

La NHTSA demande une réponse avant le 19 avril et prévient Toyota que s'il refuse de s'acquitter de la première amende, le contentieux sera transmis à un tribunal fédéral.

Première publication : 12/04/2010

COMMENTAIRE(S)