Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Economie

Toyota pédale toujours dans la semoule aux États-Unis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/04/2010

L'agence de sécurité routière américaine envisage à nouveau de sanctionner Toyota, dont les voitures ont un problème récurrent d’accélération intempestive. Le constructeur japonais avait déjà dû payer une amende de 16,4 millions de dollars.

AFP - L'agence de sécurité routière américaine (NHTSA) envisage une deuxième amende contre le constructeur automobile japonais Toyota, après celle de près de 16,4 millions de dollars déjà infligée pour n'avoir pas dévoilé à temps ses problèmes d'accélération involontaire.

Dans une lettre au constructeur datée de lundi et reçue samedi par l'AFP, la NHTSA prévient Toyota que "sur la base des documents transmis" par le constructeur dans le cadre de son enquête sur les problèmes de pédale d'accélérateur, elle "envisage une deuxième sanction".

Toyota a rappelé plus de 9 millions de véhicules dans le monde depuis l'automne dont plus de six millions aux Etats-Unis, principalement pour des problèmes d'accélération involontaire, mais aussi pour des problèmes de freins défectueux sur certains véhicules hybrides.

Le constructeur attribue ces problèmes d'accélération involontaire principalement à des pédales restant coincées en position enfoncée ou lentes à remonter, de même qu'à des problèmes de tapis de sol se coinçant dans les pédales.

Pour la NHTSA, les documents transmis par Toyota montrent que la pédale fabriquée par l'équipementier américain CTS qui se trouve dans les véhicules rappelés présente "deux défauts séparés qui pourraient avoir besoin de deux solutions de réparation".

La NHTSA distingue en effet le problème de pédales "lentes à remonter", notamment sur des modèles Tundra et identifiés début 2008, et celui des "pédales restant coincées en position enfoncée".

Selon elle ces deux problèmes séparés pourraient valoir chacun une amende. Elle a déjà annoncé lundi qu'elle envisageait une amende de 16,375 millions de dollars pour Toyota, la plus forte possible, ce qui serait une pénalité record infligée à un constructeur aux Etats-Unis.

La NHTSA demande une réponse avant le 19 avril et prévient Toyota que s'il refuse de s'acquitter de la première amende, le contentieux sera transmis à un tribunal fédéral.

Première publication : 12/04/2010

COMMENTAIRE(S)