Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

Afrique

Huit employés de la Croix-rouge enlevés au Sud-Kivu

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/04/2010

Des miliciens Maï-Maï ont enlevé, jeudi, huit agents du Comité international de la Croix-rouge dans la province du Sud-Kivu (est de la République démocratique du Congo). Des négociations seraient en cours pour leur libération.

AFP - Huit agents du Comité international de la Croix-rouge (CICR) en République démocratique du Congo, dont un Suisse, ont été enlevés jeudi par des miliciens Maï-Maï dans la province du Sud-Kivu (est), et les retenaient toujours lundi, a-t-on appris de sources concordantes.

"Les agents du CICR ont été interceptés de retour d'une mission de routine par des éléments du groupe Maï-Maï Yakutumba. Ils les ont contraint de les suivre jusqu'à Kasakwa", à environ 250 km au sud de Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu (est), a affirmé à l'AFP une source humanitaire basée dans cette région.

Ces employés, parmi lesquels se trouvent "un délégué Suisse et deux chauffeurs congolais", ont ensuite été "dépouillés" par leur ravisseurs qui les retiennent à Kasakwa, a souligné cette source sous couvert d'anonymat.

Un responsable du CICR-RDC contacté au téléphone par l'AFP a confirmé cet enlèvement, précisant que "des négociations (étaient) en cours" avec les miliciens Maï-Maï (eau en swahili) pour obtenir la libération des otages.

"On ne connaît pas leur motivation", a indiqué ce responsable, qui n'a toutefois pas fait état d'une demande de rançon.

Kasakwa est situé en territoire de Fizi dans la province de Sud-Kivu, non loin du lac Tanganyika et de la frontière avec la Tanzanie, une des zones les plus instables de la RDC en raison de la présence de plusieurs groupes armés qui y sévissent, dont les miliciens Maï-Maï.

Anciens supplétifs des Forces armées de la RDC (FARDC), qui les traquent actuellement dans cette région, leurs croyances sont essentiellement basées sur la magie - ils s'aspergent d'un breuvage lors des combats pour se "protéger" des balles des ennemis.

Dans cette zone au relief semi-montagneux et difficile d'accès, les miliciens Maï-Maï administrent des villages en prélevant des taxes et exploitant les richesses minières.

Première publication : 13/04/2010

COMMENTAIRE(S)