Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient à al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

Afrique

Huit employés de la Croix-rouge enlevés au Sud-Kivu

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/04/2010

Des miliciens Maï-Maï ont enlevé, jeudi, huit agents du Comité international de la Croix-rouge dans la province du Sud-Kivu (est de la République démocratique du Congo). Des négociations seraient en cours pour leur libération.

AFP - Huit agents du Comité international de la Croix-rouge (CICR) en République démocratique du Congo, dont un Suisse, ont été enlevés jeudi par des miliciens Maï-Maï dans la province du Sud-Kivu (est), et les retenaient toujours lundi, a-t-on appris de sources concordantes.

"Les agents du CICR ont été interceptés de retour d'une mission de routine par des éléments du groupe Maï-Maï Yakutumba. Ils les ont contraint de les suivre jusqu'à Kasakwa", à environ 250 km au sud de Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu (est), a affirmé à l'AFP une source humanitaire basée dans cette région.

Ces employés, parmi lesquels se trouvent "un délégué Suisse et deux chauffeurs congolais", ont ensuite été "dépouillés" par leur ravisseurs qui les retiennent à Kasakwa, a souligné cette source sous couvert d'anonymat.

Un responsable du CICR-RDC contacté au téléphone par l'AFP a confirmé cet enlèvement, précisant que "des négociations (étaient) en cours" avec les miliciens Maï-Maï (eau en swahili) pour obtenir la libération des otages.

"On ne connaît pas leur motivation", a indiqué ce responsable, qui n'a toutefois pas fait état d'une demande de rançon.

Kasakwa est situé en territoire de Fizi dans la province de Sud-Kivu, non loin du lac Tanganyika et de la frontière avec la Tanzanie, une des zones les plus instables de la RDC en raison de la présence de plusieurs groupes armés qui y sévissent, dont les miliciens Maï-Maï.

Anciens supplétifs des Forces armées de la RDC (FARDC), qui les traquent actuellement dans cette région, leurs croyances sont essentiellement basées sur la magie - ils s'aspergent d'un breuvage lors des combats pour se "protéger" des balles des ennemis.

Dans cette zone au relief semi-montagneux et difficile d'accès, les miliciens Maï-Maï administrent des villages en prélevant des taxes et exploitant les richesses minières.

Première publication : 13/04/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)