Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

RD Congo : enquête au cœur du parc des Virunga

En savoir plus

SUR LE NET

La disparition du vol d'AirAsia bouleverse la Toile

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

La Suède : un modèle pour tous ? (partie 2)

En savoir plus

SUR LE NET

Des opérateurs indépendants au secours des campagnes françaises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il neige en hiver"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Disparition du vol AirAsia : un coup dur pour la compagnie low-cost

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Afghanistan : treize ans d'échecs"

En savoir plus

SUR LE NET

L'ONU dresse l'inventaire des sites détruits en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

Asie - pacifique

Vague de suicides dans l’usine qui construit l’iPad

Vidéo par Pierrick LEURENT

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 15/04/2010

Quatre salariés de l'usine chinoise de Longhua se sont suicidés dans le mois précédent la sortie de l'iPad. La tablette d'Apple est construite dans ce complexe industriel sous le contrôle strict de la société Foxconn.

L’iPad les a-t-il tués ? Un peu plus d’un mois après qu’Apple a dévoilé sa tablette magique, les autorités chinoises ont rendu public, début avril, une statistique dérangeante : depuis le 11 mars, six salariés de l’usine de Longhua (sud du pays), sous la direction de la société taïwanaise Foxconn, ont tenté de se suicider et quatre d’entre eux ont trouvé la mort en sautant de la fenêtre de leur dortoir. Le dernier suicide en date remonte au 7 avril. C’est dans ce méga-complexe industriel, le plus grand au monde, que sont assemblés les iPad pour le monde entier.

De là à voir un rapport entre les deux événements, il n’y avait qu’un pas. Plusieurs médias, du "Telegraph" britannique au "China News" (un quotidien étroitement lié aux autorités chinoises) l’ont franchi. En cause : la période pendant laquelle cette usine a connu une augmentation des cas de suicides. Il s’agissait en effet de la dernière ligne droite avant la commercialisation du nouveau gadget d’Apple. L’un des candidats au suicide à avoir survécu a pointé du doigt, selon le "China News", la pression grandissante exercée sur les employés à cette époque. Dans l’un des cas, l’un des employés s’était défenestré après s’être vu retirer une prime alors qu’on lui avait demandé d’accélérer les cadences de travail.

L'une des usines les plus secrètes du pays

Foxconn, qui supervise l’assemblage de l’iPad, n’est pas non plus inconnu des associations qui militent pour les droits des travailleurs en Chine. C’est déjà sous l’autorité de cette compagnie qu’un salarié s’était suicidé en juillet dernier après avoir été accusé d’avoir perdu un iPhone (le téléphone d’Apple) qu’il était chargé de construire. La responsabilité de Foxconn dans ce drame n’avait, cependant, jamais pu être établie.

Apple retarde d'un mois le lancement de l'ipad dans le reste du monde

Après la récente vague de suicides, les syndicats de la province de Zenshen, où se trouve l’usine, ont demandé ce mercredi à Foxconn de rendre "plus vivables les conditions de travail", selon le "China News".

Une enquête de police a été lancée pour déterminer les causes exactes des suicides, mais elle s'annonce difficile. L’usine de Longhua emploie en effet 300 000 personnes et elle est considérée comme l’une des plus secrètes dans le pays.

Spécialisée dans les produits high-tech, elle ne travaille pas uniquement pour Apple et compte d’autres grands noms, comme Microsoft ou HP, comme clients. En outre, même si c’est la première fois que Longhua connaît autant de suicides en si peu de temps, les conditions de travail sur place ont toujours été dénoncées. Le chef du syndicat local a qualifié l'usine, début avril dans un entretien à "China News", de "camp militaire industriel"…

Première publication : 14/04/2010

COMMENTAIRE(S)