Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Effrayer, semer la zizanie, recruter"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort de trois Israéliens

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

Asie - pacifique

Un séisme dans le nord-ouest du pays fait des centaines de morts

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 15/04/2010

Un tremblement de terre de magnitude 6,9 sur l'échelle de Richter a fait près de 600 morts et 10 000 blessés dans une région près du Tibet. Plus de 900 personnes ont, pour l'heure, été extraites vivantes des décombres.

Tôt mercredi matin, la terre a tremblé dans la province chinoise de Qinghai, dans le nord-ouest du pays, près du Tibet. La secousse a fait 589 et 10 000 blessés, selon le dernier bilan publié par les médias officiels. Au total, le canton compte près de 80 000 habitants.

Le puissant séisme, de magnitude 6,9 sur l’échelle de Richter selon l'Institut de géophysique américain, suivi par 18 autres répliques, a particulièrement frappé le comté de Yushu, au sud de la province. "La plupart des immeubles de quelques étages se sont effondrés, décrit Joris Zylberman, correspondant de FRANCE 24 à Shanghaï, qui a pu joindre au téléphone des officiels locaux. La secousse a poussé les résidents à fuir leurs maisons. Les survivants sont en train de chercher leurs parents sous les décombres."

Maisons de boue et de bois

La plupart des habitants de la région de Qinghai - majoritairement des fermiers tibétains et mongols - logent dans des maisons faites de boue et de bois dont beaucoup se sont effondrées sous la puissance du séisme. Les quelques maisons aux murs plus épais, en s’écroulant, ont détruit les constructions plus légères avoisinantes.

Francis Markus, porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge

A Jiegu, la principale ville de la province, plus de 85% des bâtiments se sont effondrés, selon un responsable du gouvernement local cité par l'agence Chine Nouvelle. Une école professionnelle a été détruite par la secousse et "beaucoup d'étudiants" sont ensevelis sous les gravats, toujours selon ce même responsable.

Les secours se concentrent notamment sur une école primaire. Une vingtaine d’enfants sont encore ensevelis sous les gravats.

"Nous travaillons aussi sur le bâtiment du Bureau du commerce et de l'industrie de Jiegu, il y a entre 40 et 50 personnes ensevelies", explique un responsable des pompiers, Kang Zifu, interrogé par la télévision chinoise CCTV. "Elles sont vivantes, nous sommes en contact avec elles." De ce bâtiment, plus de 30 personnes ont déjà été sauvées.

"Nous devons compter sur nos mains"

 

Le Qinghai manque cruellement d’équipements, que ce soit du matériel médical pour soigner les blessés, mais aussi des pelleteuses pour dégager les décombres. "Nous devons compter principalement sur nos mains", décrit Shi Huajie, un responsable de la police chargé des opérations de secours, cité par l’AFP.

Des aides chinoises et internationales sont promises, mais elles mettront du temps à arriver : la zone touchée est située à 12 heures de route de la capitale provinciale, Xining. Les autorités provinciales sont en train d’acheminer 5 000 tentes et des dizaines de milliers de vêtements. La Croix-Rouge internationale a dépêché une équipe sur place. Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a proposé une aide européenne. Mais pour l’instant, l’aéroport de Yushu est fermé et les routes y menant ont été endommagées.

 

Deux ans après le séisme au Sichuan

La région est familière des séismes. Au mois d’août, un tremblement de terre de magnitude 6,2 sur l’échelle de Richter avait frappé le Qinghai plus au nord, aux environs de la ville de Golmud. Il n’y avait pas eu de victime.

La province voisine du Sichuan avait, quant à elle, été très durement frappée par un séisme de magnitude 8, en mai 2008. Près de 87 000 personnes avaient trouvé la mort dans cette tragédie.

Première publication : 14/04/2010

COMMENTAIRE(S)