Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

Afrique

Barack Obama gèle les avoirs d'un groupe d'islamistes radicaux

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/04/2010

Le président américain a signé un décret qui gèle les avoirs du groupe des Shebab, des insurgés islamistes radicaux somaliens. Ceux-ci constituent une menace "inhabituelle et extraordinaire" contre la sécurité des États-Unis, estime Barack Obama.

AFP - Le président américain Barack Obama a signé un décret gelant les avoirs de membres du groupe d'islamistes radicaux somaliens shebab, et de personnes "contribuant au conflit" en cours dans ce pays, a annoncé mardi la Maison Blanche.

Conformément aux lois en vigueur et aux résolutions des Nations unies, le président américain a dit "être arrivé à la conclusion que la situation de la sécurité et la persistance de la violence en Somalie constituent une menace inhabituelle et extraordinaire contre la sécurité nationale et la politique étrangère des Etats-Unis".

Le décret qui est entré en vigueur mardi à minuit "ne vise pas toute la Somalie, mais veut viser ceux qui menacent la paix et la stabilité" dans ce pays, a expliqué M. Obama.

La mesure prise par M. Obama "gèle les biens et les intérêts" aux Etats-Unis du groupe des shebab, des insurgés islamistes radicaux qui ont officiellement proclamé début février leur allégeance à Al-Qaïda et à son idéologie du jihad (guerre sainte) mondial après avoir juré la perte du gouvernement de transition somalien.

Parmi les 11 individus nommément visés par le décret de M. Obama figure Cheikh Hassan Turki, chef du groupe islamiste Ras Kamoni, allié aux shebab, groupe qui contrôle la plus grande partie du centre et du sud de la Somalie.

 

Première publication : 14/04/2010

  • SOMALIE

    Des dizaines de civils tués dans des combats à Mogadiscio

    En savoir plus

  • SOMALIE

    Les Shebab bloquent la distribution de l'aide alimentaire de l'ONU

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)