Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Radical"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • MH17 : jour de deuil aux Pays-Bas, Washington évoque une "erreur" de tir

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costia Concordia

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

Economie

Toyota suspend la vente d'un modèle de sa marque Lexus aux États-Unis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/04/2010

Nouveau déboire pour Toyota. Après qu'un magazine de consommateurs a mis en cause la fiabilité de la Lexus GX 460, le constructeur automobile a recommandé à ses concessionnaires américains de suspendre la vente de ce modèle.

AFP - Le constructeur automobile Toyota a annoncé mardi qu'il avait recommandé à ses concessionnaires américains de suspendre la vente d'un modèle de sa marque de luxe Lexus, dont la fiabilité a été mis en cause par un magazine de consommateurs, Consumer Reports.

"Nous prenons très au sérieux la situation concernant la GX 460 et nous sommes décidés à identifier et corriger le problème identifié par Consumer Reports", a indiqué Toyota Etats-Unis dans un communiqué publié mardi soir.

"Pour le moment nous avons demandé à nos concessionnaires de suspendre provisoirement la vente de la GX 460 année modèle 2010", ajoute le texte.

Le constructeur, qui a déjà rappelé quelque neuf millions de véhicules dans le monde en raison de problèmes d'accélérateur et de frein depuis l'automne, avait été mis en cause dans un article publié mardi matin.

Consumer Reports a recommandé mardi à ses lecteurs de "ne pas acheter" ce modèle de Lexus en raison de "danger pour la sécurité", un veto rare qu'il a justifié par les résultats d'un test.

"Quand elle s'est retrouvée poussée à ses limites sur notre circuit d'essai, l'arrière de la GX que nous avons achetée a glissé jusqu'à se retrouver presque de travers avant que le système électronique de stabilisation soit en mesure de reprendre le contrôle", rapporte le magazine.

"Nous pensons qu'en conditions réelles de conduite, la situation aurait pu entraîner un tonneau, ce qui aurait pu causer de sérieuses blessures ou la mort. Nous n'avons cependant pas entendu parler de tels" accidents, précise-t-il.

Toyota a précisé que tout possesseur d'une GX 460 inquiet pour sa sécurité pourrait se voir prêter un autre véhicule, "jusqu'à ce qu'une solution soit disponible".

La rapidité de la réaction de Toyota à la mise en cause par Consumer Reports, en moins de 24 heures, contraste avec la mollesse qui lui a été reprochée par les autorités face aux premières plaintes de consommateurs dues aux problèmes d'accélérateur et de frein, apparues bien avant les rappels.

Ces rappels et les accusations d'indifférence ont beaucoup nuit à l'image du groupe japonais, mais relativement peu à ses ventes, qui ont accusé un recul de moins de 9% sur un an en février avant de rebondir spectaculairement en mars (+40%).

Les autorités ont déjà infligé plus de 16 millions de dollars d'amende au constructeur, qui doit également faire face à des poursuites en justice en cascade, intentées à la fois par des victimes d'accidents et des actionnaires.

Depuis la crise des rappels, Toyota a multiplié les excuses et les annonces témoignant de son souci pour la sécurité des automobilistes, avec notamment la mise en place de groupes de travail sur la sécurité placés directement sous l'autorité de son PDG, Akio Toyoda.

Pour l'heure, le constructeur n'a pas confirmé l'existence de problèmes soulevés par le magazine.

"Les nombreux tests de nos véhicules apportent de bonnes indications sur leurs performances, et nous sommes certains que la GX est à la hauteur de nos normes de sécurité", a souligné Toyota. "Nos équipes d'ingénieurs soumettent la GX à des tests vigoureux en utilisant les paramètres spécifiques de Consumer Reports afin de voir comment améliorer encore les performances de la GX", a-t-il ajouté.
 

Première publication : 14/04/2010

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    Washington souhaite infliger une amende de 16 millions de dollars à Toyota

    En savoir plus

  • AUTOMOBILE

    Malgré leurs déboires, les Toyota se vendent bien au Japon et aux États-Unis

    En savoir plus

  • AUTOMOBILE

    Pour la première fois, Toyota se retrouve devant un tribunal américain

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)