Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

Asie - pacifique

Les secouristes engagés dans un contre-la-montre pour retrouver des survivants

Vidéo par Cyrielle ABEHSERA

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 15/04/2010

Les secouristes s'activent pour retrouver les victimes du séisme qui a frappé mercredi la province de Qinghai. Selon un dernier bilan, la secousse a fait plus de 600 morts alors que de nombreuses personnes sont encore bloquées sous les décombres.

Les secours arrivent au compte-gouttes dans la province reculée du Qinghai, dans le nord-ouest de la Chine, frappée par un puissant séisme mercredi matin. Le dernier bilan fait état de 617 morts et 9 000 blessés. "Les autorités craignent un bilan beaucoup plus lourd", rapporte Joris Zylberman, le correspondant de FRANCE 24 à Shanghaï. Les autorités chinoises ont dépêché 6 000 soldats sur place et débloqué une aide d’urgence de 21,5 millions d’euros. La priorité est de tenter de sortir les survivants des décombres.

Plus de 1 045 personnes ont pu être extraites vivantes des gravats par les secouristes. "Les sauveteurs font ce qu’ils peuvent, avec les moyens du bord. Ils doivent travailler avec des bars de fer et souvent avec les mains nues", explique Joris Zylberman, qui a joint au téléphone les autorités locales. La télévision chinoise diffuse des images où l’on peut voir des sauveteurs se glissant sous des chapes de béton et des entrelacs de fils de fer. Le temps presse, d’autant que les personnes ensevelies vivent un calvaire, endurant des températures glaciales, en-dessous de zéro degré.

Près de 100 000 sans-abri à Jiegu

Les sauveteurs sont confrontés à plusieurs difficultés. Il est déjà problématique d’accéder à la zone touchée, étant donné le grand nombre de routes endommagées. Une fois sur place, les secouristes sont ralentis par le site même : à 4 000 mètres d’altitude, sur les hauts plateaux tibétains, les hommes manquent d’oxygène et progressent lentement.

Or les dégâts sont très importants. Dans la ville de Jiegu, la grande majorité des bâtiments se sont effondrés – l’agence Nouvelles de Chine avance le chiffre de 85 % des maisons écroulées. La même source évalue à 100 000 le nombre de personnes se retrouvant sans-abri.

"Les personnes sauvées sont prises en charge dans des conditions difficiles : dans des hôpitaux de fortune ou sous des tentes. Il n’y a pas assez de couvertures, pas assez de nourriture", explique notre correspondant à Shanghaï. Les blessés les plus graves doivent être transportés vers l’hôpital de la capitale provinciale Xining, à quelque 800 kilomètres de Jiegu, ou vers celui de Chengdu, dans la province du Sichuan.
   
Les secours se concentrent également sur les onze écoles détruites par le tremblement de terre. Au moins 66 enfants ont péri dans le drame. Le souvenir du séisme dans la province voisine du Sichuan en mai 2008 est dans toutes les mémoires. Des milliers d'écoliers avaient péri. La colère de la population avait grandi au sujet de ces établissements, construits à la va-vite, sans respect des normes sismiques.

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao est en déplacement sur les lieux du séisme, ce jeudi.

Première publication : 15/04/2010

  • CHINE

    Un séisme dans le nord-ouest du pays fait des centaines de morts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)