Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : l'ONU va déployer 10 000 casques bleus

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre les jihadistes

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : tableau noir pour l'exécutif ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

EUROPE

Brown, Cameron et Clegg prêts à en découdre sur le Web

Texte par Maria Camila PEREZ

Dernière modification : 15/04/2010

Pour la première fois dans l’histoire du Royaume-Uni, les leaders des principaux partis débattront en direct à la télévision. Mais le Web ne sera pas en reste : Facebook et YouTube organisent leur propre débat politique interactif.

Cette année, les électeurs britanniques verront, pour la première fois de l’histoire du Royaume-Uni, les candidats au poste de Premier ministre croiser le fer en direct au cours de trois débats télévisés. Le premier d’entre eux est programmé le jeudi 15 avril sur la chaîne privé ITV. Autre grande première, les citoyens auront l’opportunité de poser des questions au Premier ministre travailliste Gordon Brown, au conservateur David Cameron et au libéral-démocrate Nick Clegg, via un partenariat entre le réseau social Facebook et le site de partage de vidéo YouTube.

Vote des internautes

Les deux géants du Web veulent démocratiser la vie politique britannique en organisant le premier débat interactif du pays. Depuis le 12 avril et jusqu’au 28, cette initiative permet aux internautes de poser des questions par écrit sur la page Facebook Democracy UK et par vidéo sur la page YouTube ukelection. Cinq thèmes ont été choisis : l’économie, la santé, l’éducation, l’ordre et la loi et enfin la politique étrangère.

Ces questions sont soumises au vote des internautes. Les deux d’entres elles qui auront recueilli le plus de suffrages dans chaque thème seront posées aux trois candidats le 28 avril, soit dix jours avant le scrutin. Les réponses des leaders politiques, recueillis par Youtube, seront postées sur le site de partage de vidéo et la page Facebook Democracy UK. Aucun des dirigeants n’aura accès aux réponses de ses concurrents avant d’avoir répondu aux questions.
 
Cette initiative de Facebook s'appuie sur l’expérience de YouTube qui a déjà servi de lien entre électeurs et candidats dans des pays tels que l’Espagne, Israël, la Nouvelle-Zélande et les États-Unis. Ce partenariat vise à atteindre une très large population. Deux jours après le lancement de l’opération, 1 183 questions ont été posées par les internautes, pour 49 337 votes.
 
 

 

Première publication : 15/04/2010

COMMENTAIRE(S)