Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Sénégal : insécurité alimentaire en Casamance

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Otages en Syrie : la rançon ou la mort ?

En savoir plus

SUR LE NET

Après « l’Ice Bucket Challenge », place au « Rice Bucket Challenge »

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un Mozart social-libéral à Bercy"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si j'abandonne, tout s'effondre"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gouvernement Valls II : remaniement ou reniement ?

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Emmanuel Macron, un ex-banquier touche-à-tout à Bercy

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Porto élimine Lille, reversé en Ligue Europa

    En savoir plus

  • Transferts : Samuel Eto’o signe à Everton

    En savoir plus

  • Rencontre Poutine - Porochenko : "Le sort du monde se joue à Minsk"

    En savoir plus

  • Pictet, une importante banque suisse, publie ses premiers résultats depuis 209 ans

    En savoir plus

Economie

En Inde, Renault met fin à sa collaboration avec Mahindra

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/04/2010

Déçu par les chiffres de vente de la Logan en Inde, le constructeur automobile français a décidé de se retirer de la société créée en partenariat avec son homologue indien, tout en réaffirmant son intérêt pour le pays.

AFP - Renault se désengage de la société commune créée avec le groupe indien Mahindra pour fabriquer la Logan en Inde, mais la marque au losange a réaffirmé vendredi son ferme intérêt pour le pays, l'un des marchés automobiles les plus prometteurs au monde.

Mahindra et Mahindra, quatrième constructeur automobile en Inde, va reprendre 100% de la coentreprise, créée en 2005, pour un montant non dévoilé. Renault avait fait son entrée sur le marché indien grâce à cette alliance.

"Les parties sont d'accord pour que Mahindra et Mahindra reprenne les opérations de la coentreprise", ont indiqué les deux groupes dans un communiqué commun. La Logan avait été lancée en 2007 par la société commune créée en février 2005 avec 51% des parts pour Mahindra et 49% pour Renault.

Les ventes n'ont cependant pas atteint le succès escompté, certains experts critiquant le design de cette voiture présentée comme bon marché mais qui n'a pas trouvé son positionnement sur le marché, notamment depuis le lancement en Inde de la "voiture la moins chère au monde", la Tata Nano.

La Logan avait été lancée voici trois ans dans les versions essence à partir de 428.000 roupies (7.400 euros) et en motorisation diesel à partir de 11.100 euros. La Tata Nano a quant à elle été lancée l'an dernier au prix d'environ 2.500 euros dans sa version de base.

"Renault continuera à soutenir Mahindra et Logan à travers la vente d’une licence et la fourniture des principaux composants, tels que le moteur et la transmission", précise le communiqué.

Quelque 44.000 Logan ont été vendues depuis juillet 2007 en Inde. Le modèle est produit à l'usine Mahindra de Nashik (ouest) et commercialisé par les concessionnaires Mahindra à travers plus de 100 points de vente dans le pays.

Malgré son désengagement sur la Logan, Renault a réaffirmé son intérêt pour l'Inde, un pays dont les ventes devraient plus que doubler d'ici à 2016 grâce à l'émergence d'une classe moyenne et à une ferme croissance économique.

 

Première publication : 16/04/2010

  • AUTOMOBILE

    Renault et Daimler confirment leur projet de partenariat

    En savoir plus

  • AUTOMOBILE

    Les moteurs hybrides, vedettes du salon de Genève

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)