Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

FRANCE

Polémique après la publication d'une lettre révélant qu'un cardinal couvrait des abus sexuels

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/04/2010

Le site catholique Golias publie une lettre du cardinal Castrillon Hoyos dans laquelle cet ancien responsable du clergé félicite un évêque français de ne pas avoir dénoncé un prêtre pédophile. La missive date de septembre 2001.

AFP - Une nouvelle polémique a surgi jeudi après la publication, sur le site catholique français Golias, d'une lettre du cardinal Castrillon Hoyos, alors préfet de la Congrégation pour le clergé, félicitant un évêque français de ne pas avoir dénoncé un prêtre pédophile.
   
Dans cette missive, datant de septembre 2001, le cardinal Dario Castrillon Hoyos, "félicite" l'évêque de Bayeux-Lisieux (ouest de la France), Mgr Pierre Pican, "de n'avoir pas dénoncé un prêtre à l'administration civile".
   
A l'époque, Mgr Pican avait été condamné à trois mois de prison pour ne pas avoir dénoncé l'abbé Bissey, lui-même condamné en 2000 à dix-huit ans de prison pour pédophilie.
   
"Vous avez bien agi et je me réjouis d'avoir un confrère dans l'épiscopat qui, aux yeux de l'histoire et de tous les autres évêques du monde, aura préféré la prison plutôt que de dénoncer son fils-prêtre", ajoutait le prélat.
   
Ce dernier indiquait même qu'il allait transmettre ce courrier à toutes les conférences d'évêques dans le monde "pour encourager les frères dans l'épiscopat dans ce domaine si délicat".
   
Jeudi soir, le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, a déclaré, dans un communiqué transmis à l'AFP, que "ce document est une nouvelle preuve de l'opportunité" de placer sous la compétence de la Congrégation pour la doctrine de la foi les cas d'abus sexuels de mineurs de la part de membres du clergé. Selon lui, ceci doit permettre de "garantir une conduite rigoureuse et cohérente" au sein de l'Eglise.
   
En avril 2001, le pape Jean Paul II avait publié un décret stipulant que les évêques devaient faire remonter les informations sur les crimes graves, dont la pédophilie, à la Congrégation pour la doctrine de la Foi, alors dirigée par Joseph Ratzinger, futur Benoît XVI.
   
L'affaire Bissey, qui remonte à 1996, avait été la première affaire de pédophilie au sein de l'Eglise fortement médiatisée en France. L'abbé avait été reconnu coupable de viol sur un mineur, d'atteintes sexuelles sur trois et de corruptions de sept autres.
   
L'Eglise catholique doit faire face depuis plusieurs mois à une avalanche de scandales pédophiles par des prêtres ou des religieux, en Europe et aux Etats-Unis. Le Vatican et le pape lui-même sont accusés d'avoir cherché à étouffer ces affaires.
 

Première publication : 16/04/2010

  • RELIGION

    Le Vatican contraint à s'expliquer après les propos tenus par le cardinal Bertone

    En savoir plus

  • RELIGION

    Le numéro 2 du Vatican fait le lien entre pédophilie et homosexualité

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)