Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Société Générale : Jérôme Kerviel bénéficiera d’un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

FRANCE

Polémique après la publication d'une lettre révélant qu'un cardinal couvrait des abus sexuels

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/04/2010

Le site catholique Golias publie une lettre du cardinal Castrillon Hoyos dans laquelle cet ancien responsable du clergé félicite un évêque français de ne pas avoir dénoncé un prêtre pédophile. La missive date de septembre 2001.

AFP - Une nouvelle polémique a surgi jeudi après la publication, sur le site catholique français Golias, d'une lettre du cardinal Castrillon Hoyos, alors préfet de la Congrégation pour le clergé, félicitant un évêque français de ne pas avoir dénoncé un prêtre pédophile.
   
Dans cette missive, datant de septembre 2001, le cardinal Dario Castrillon Hoyos, "félicite" l'évêque de Bayeux-Lisieux (ouest de la France), Mgr Pierre Pican, "de n'avoir pas dénoncé un prêtre à l'administration civile".
   
A l'époque, Mgr Pican avait été condamné à trois mois de prison pour ne pas avoir dénoncé l'abbé Bissey, lui-même condamné en 2000 à dix-huit ans de prison pour pédophilie.
   
"Vous avez bien agi et je me réjouis d'avoir un confrère dans l'épiscopat qui, aux yeux de l'histoire et de tous les autres évêques du monde, aura préféré la prison plutôt que de dénoncer son fils-prêtre", ajoutait le prélat.
   
Ce dernier indiquait même qu'il allait transmettre ce courrier à toutes les conférences d'évêques dans le monde "pour encourager les frères dans l'épiscopat dans ce domaine si délicat".
   
Jeudi soir, le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, a déclaré, dans un communiqué transmis à l'AFP, que "ce document est une nouvelle preuve de l'opportunité" de placer sous la compétence de la Congrégation pour la doctrine de la foi les cas d'abus sexuels de mineurs de la part de membres du clergé. Selon lui, ceci doit permettre de "garantir une conduite rigoureuse et cohérente" au sein de l'Eglise.
   
En avril 2001, le pape Jean Paul II avait publié un décret stipulant que les évêques devaient faire remonter les informations sur les crimes graves, dont la pédophilie, à la Congrégation pour la doctrine de la Foi, alors dirigée par Joseph Ratzinger, futur Benoît XVI.
   
L'affaire Bissey, qui remonte à 1996, avait été la première affaire de pédophilie au sein de l'Eglise fortement médiatisée en France. L'abbé avait été reconnu coupable de viol sur un mineur, d'atteintes sexuelles sur trois et de corruptions de sept autres.
   
L'Eglise catholique doit faire face depuis plusieurs mois à une avalanche de scandales pédophiles par des prêtres ou des religieux, en Europe et aux Etats-Unis. Le Vatican et le pape lui-même sont accusés d'avoir cherché à étouffer ces affaires.
 

Première publication : 16/04/2010

  • RELIGION

    Le Vatican contraint à s'expliquer après les propos tenus par le cardinal Bertone

    En savoir plus

  • RELIGION

    Le numéro 2 du Vatican fait le lien entre pédophilie et homosexualité

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)