Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Censure chinoise sur Hong Kong

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : au coeur de raqqa, fief des jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : la Crimée à l’heure de la russification

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Miossec, poétique et sombre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Martin Schulz, Président du Parlement européen

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme, l'Europe impuissante ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : la bataille pour la présidence de l'UMP

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Commission européenne : l'équipe Juncker passe son grand oral

En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Seulement 25 % de femmes au Sénat : à qui la faute ?

    En savoir plus

  • Référendum en Catalogne : la Cour constitutionnelle suspend le vote

    En savoir plus

  • Sharia4Belgium fait face à la justice pour recrutement de jihadistes

    En savoir plus

  • AIG : l'État américain sur le banc des accusés pour "sauvetage illégal"

    En savoir plus

  • Assassinat d'Hervé Gourdel : le point sur l'enquête en Algérie

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG s'attaque au Barça sans Zlatan

    En savoir plus

  • Charles Blé Goudé accusé de "certains des pires crimes" devant la CPI

    En savoir plus

  • La trêve violée en Ukraine : des militaires et des civils tués

    En savoir plus

  • Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

    En savoir plus

  • Syrie : la coalition a bombardé un important complexe gazier tenu par l'EI

    En savoir plus

  • Sénatoriales : le FN a séduit quatre fois plus de grands électeurs que prévu

    En savoir plus

  • Plus de 3 000 migrants sont morts en Méditerranée depuis janvier

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes européens affluent en Irak pour combattre l’EI

    En savoir plus

Economie

Toyota accepte de payer une lourde amende aux autorités américaines

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/04/2010

Le constructeur japonais Toyota a finalement décidé de payer l'amende record de 16,4 millions de dollars qui lui a été infligée par les autorités américaines pour avoir caché des défauts de production sur certains de ses modèles.

AFP - Le constructeur automobile japonais Toyota va payer l'amende record de 16,375 millions de dollars imposée par les autorités américaines pour avoir caché pendant plusieurs mois ses problèmes d'accélérateurs, a-t-on appris dimanche soir de source gouvernementale.

"En payant l'intégralité de la pénalité civile, Toyota accepte sa responsabilité pour avoir caché ce problème de sécurité de l'agence de sécurité de routière, en violation de la loi", a déclaré à l'AFP un haut responsable du ministère américain des Transports.

Un porte-parole de Toyota a indiqué qu'il n'avait rien à annoncer.

Le ministère avait annoncé au début du mois qu'il réclamait une amende de 16,375 millions de dollars au constructeur automobile japonais pour lui avoir caché ses problèmes d'accélération involontaire pendant "au moins quatre mois".

Toyota disposait de deux semaines, jusqu'à lundi, pour s'acquitter de cette amende ou la contester, selon la procédure en vigueur. S'il avait refusé de payer et n'était pas arrivé à se mettre d'accord avec l'agence de sécurité routière américaine, la NHTSA, dépendant du ministère, l'affaire aurait été alors déférée à un tribunal.

C'est la plus forte amende jamais infligée à un constructeur automobile par la NHTSA.

De source informée, on indiquait que Toyota pourrait signer lundi, à la date limite, les documents légaux préalables au versement de l'amende, lequel devrait avoir lieu sous 30 jours.

La sécurité routière avait ouvert une enquête le 16 février pour voir si Toyota avait tardé à lui révéler ses problèmes alors que les "constructeurs sont légalement tenus de (la) prévenir sous cinq jours" en cas de problème affectant la sécurité de leurs véhicules.
 

Première publication : 19/04/2010

COMMENTAIRE(S)