Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

Economie

Toyota accepte de payer une lourde amende aux autorités américaines

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/04/2010

Le constructeur japonais Toyota a finalement décidé de payer l'amende record de 16,4 millions de dollars qui lui a été infligée par les autorités américaines pour avoir caché des défauts de production sur certains de ses modèles.

AFP - Le constructeur automobile japonais Toyota va payer l'amende record de 16,375 millions de dollars imposée par les autorités américaines pour avoir caché pendant plusieurs mois ses problèmes d'accélérateurs, a-t-on appris dimanche soir de source gouvernementale.

"En payant l'intégralité de la pénalité civile, Toyota accepte sa responsabilité pour avoir caché ce problème de sécurité de l'agence de sécurité de routière, en violation de la loi", a déclaré à l'AFP un haut responsable du ministère américain des Transports.

Un porte-parole de Toyota a indiqué qu'il n'avait rien à annoncer.

Le ministère avait annoncé au début du mois qu'il réclamait une amende de 16,375 millions de dollars au constructeur automobile japonais pour lui avoir caché ses problèmes d'accélération involontaire pendant "au moins quatre mois".

Toyota disposait de deux semaines, jusqu'à lundi, pour s'acquitter de cette amende ou la contester, selon la procédure en vigueur. S'il avait refusé de payer et n'était pas arrivé à se mettre d'accord avec l'agence de sécurité routière américaine, la NHTSA, dépendant du ministère, l'affaire aurait été alors déférée à un tribunal.

C'est la plus forte amende jamais infligée à un constructeur automobile par la NHTSA.

De source informée, on indiquait que Toyota pourrait signer lundi, à la date limite, les documents légaux préalables au versement de l'amende, lequel devrait avoir lieu sous 30 jours.

La sécurité routière avait ouvert une enquête le 16 février pour voir si Toyota avait tardé à lui révéler ses problèmes alors que les "constructeurs sont légalement tenus de (la) prévenir sous cinq jours" en cas de problème affectant la sécurité de leurs véhicules.
 

Première publication : 19/04/2010

COMMENTAIRE(S)