Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Salia Sanou chorégraphie son désir d'horizons

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La Camargue dans le sillage de ses gardiens

En savoir plus

FOCUS

À Taïwan, la démocratie se conjugue au féminin

En savoir plus

MODE

Les collections masculines 2017 tentent d’égayer un monde traumatisé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Boris Johnson "exécuté par le Brexit"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Mark Carney vole au secours de l'économie britannique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Du "Brexit" au "Borexit"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les Français disent oui à l'Europe"

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni post-Brexit : les travaillistes et conservateurs en pleine crise (partie 2)

En savoir plus

Moyen-orient

Bagdad annonce la mort des deux chefs de la branche irakienne d'Al-Qaïda

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/04/2010

Le Premier ministre irakien, Nouri al-Maliki, a annoncé qu'Abou Omar al-Baghdadi et Abou Ayyoub al-Masri (photo) avaient été tués, samedi, lors d'une attaque commune des forces irakiennes et américaines.

AFP - Les deux chef d'Al-Qaïda en Irak, Abou Omar al-Bagdadi et Abou Ayyoub al-Masri, ont été tués samedi dans la région de Tharthar, au nord de Bagdad, a annoncé lundi le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki.

"Les chefs d'Al-Qaïda Abou Omar al-Bagdadi et Abou Ayyoub al-Masri ont été tués il y

a deux jours près du lac Tharthar lors d'une attaque commune des Irakiens et des Américains contre une habitation", a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse diffusée à la télévision.

Il a montré des photos des deux responsables tués, assurant que les Américains avaient procédé à des tests ADN pour confirmer l'identité des deux suspects.

Les autorités irakiennes avaient déjà affirmé en avril 2009 avoir arrêté Abou Omar al-Bagdadi, mais cette annonce avait été démentie par des sites internet islamistes.

Première publication : 19/04/2010

  • LÉGISLATIVES IRAKIENNES

    La commission électorale ordonne le recompte des voix à Bagdad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)