Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

EUROPE

Les gagnants et les perdants de la paralysie aérienne en Europe

Vidéo par Raphaël KAHANE

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 19/04/2010

Tourisme, industrie pharmaceutique, pétrole... Nombreux sont les domaines d'activité qui font les frais de la paralysie du transport aérien en Europe. Mais d'autres secteurs économiques, parfois inattendus, profitent de la situation.

L’éruption du volcan islandais Eyjafjöll, que l'on présentait comme un événement naturel rare en Europe, se transforme peu à peu en variable économique dans des secteurs aussi divers que le commerce des fleurs ou encore les transplantations d’organes. Le site économique CBSNews chiffre les pertes pour l’économie globale à ce jour à 2 milliards de dollars (1,5 milliard d’euros). Si le bilan est globalement négatif, certains secteurs tirent pourtant leur épingle du jeu.

 

Les perdants

Tourisme - Le plus important voyagiste allemand, TUI Travel, a annoncé, lundi, qu’il avait perdu 22 millions d’euros depuis le début de l’éruption et qu’il devrait en perdre 6,8 millions de plus chaque jour. De son côté, le groupe britannique Thomas Cook perd quotidiennement 7 millions d’euros. Impossible en effet pour ces tour-opérateurs d’assurer leur prestation.

Fruits et légumes frais - La chaîne du frais oblige de transporter les denrées par avion, ce qui est impossible pour le moment à destination de l’Europe. Ainsi, Vegpro Ltd., le plus gros producteurs de légumes et de fleurs du Kenya a fermé boutique depuis jeudi dernier. Au total, 7 000 ouvriers se retrouvent au chômage technique. Le pays perd environ 3 millions d’euros par jour.

Pétrole - Depuis que le trafic aérien est largement bloqué en Europe, la demande de carburant a chuté de 2 millions de barils par jour. Selon des experts cités par l’agence de presse Associated Press, cette baisse n’aura d’impact sur le prix que si les perturbations durent plus d’une semaine.

La transplantation d’organes - Près d’une vingtaine de greffes osseuses ont, par exemple, dû être reportées ou annulées au Royaume-Uni, avance la BBC. Plus généralement, l'industrie médicale et pharmaceutique devrait être affectée par ce black-out du ciel européen. Mais l’impact est encore difficile à quantifier car les grands groupes peuvent compter sur leurs stocks pour faire face à la demande immédiate.

 

Les gagnants :

Les routes - Les sociétés qui exploitent les autoroutes connaissent une période de forte activité. Pour l’instant, aucune donnée chiffrée n’est encore disponible, mais des grandes institutions, comme La Poste anglaise, ont indiqué qu’elles étaient obligées de rallonger leur trajet par routes pour atteindre des aéroports ouverts.

Les compagnies de téléconférence - Les réunions de travail n’ont pas toutes été annulées à cause du chaos européen. Ainsi, à l'instar de Regus, des prestataires spécialisés dans les téléconférences ont rapporté que leurs activités avaient augmenté de 12 % en Europe.

Le saumon canadien - Les Islandais ne peuvent plus faire parvenir leur saumon au reste de l’Europe. Leurs collègues et concurrents canadiens en profitent, rapporte le "Baltimore Sun". Aussi les pêcheries canadiennes ont-elles augmenté le prix du saumon de près de 30 %...

Location de voitures - Avis, Sixt, Hertz et autres sociétés de location sont prises d’assaut. En Allemagne, Europcar a annoncé, lundi, avoir acheté de nouvelles voitures pour faire face à la demande.

Première publication : 19/04/2010

COMMENTAIRE(S)