Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

EUROPE

Le trafic aérien reprend progressivement malgré la menace d'un nouveau nuage

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/04/2010

Après cinq jours de restrictions de vols, la majorité des pays européens se préparent à reprendre leur trafic aérien. Un retour à la normale qui pourrait ne pas durer, les autorités britanniques ayant annoncé l'arrivée d'un nouveau nuage de cendres.

AFP - Le trafic aérien reprend progressivement mardi dans toute l'Europe après cinq jours d'un chaos sans précédent pour des millions de passagers suite à l'éruption du volcan islandais, qui continue à se montrer menaçant.

A partir de mardi 06H00 GMT, la plupart des pays européens vont assouplir les restrictions de vols imposées depuis jeudi de la semaine dernière aux compagnies aériennes. Un accord en ce sens a été trouvé lundi soir par les ministres européens des Transports.

Ce sera notamment le cas en France, où la compagnie aérienne Air France prévoit que ses vols long-courrier au départ des aéroports parisiens de Roissy et d'Orly reprennent "une exploitation normale", comme une grande partie de ses vols intérieurs.

La Grande-Bretagne, l'Irlande, Belgique, la Suisse notamment vont aussi commencé à rétablir le trafic. L'Allemagne attendra le début d'après-midi.

L'UE a décidé de ne plus limiter les interdictions de vol qu'à une zone circonscrite entourant le lieu de l'éruption volcanique, là où les cendres sont le plus concentrées dans l'atmosphère.

Sans attendre ce feu vert, plusieurs pays ont commencé à rouvrir leur ciel dès lundi soir, comme la Roumanie. Aux Pays-Bas, trois avions transportant des passagers ont de même décollé lundi soir de l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol à destination de Shanghai, Dubaï et New York.

Le retour complet à la normale du trafic aérien en Europe est attendu d'ici jeudi, à condition que l'éruption ne gagne pas en intensité. Ce qui n'est pas garanti car les nuages de fines particules, dangereuses pour les moteurs d'avions, continuent à menacer.

Le volcan islandais a ainsi envoyé lundi un nouveau nuage de cendres vers le Royaume-Uni, ont annoncé dans la soirée les autorités aéronautiques britanniques.

Il faudra aussi plusieurs jours afin de mettre fin à l'engorgement et les files d'attente dans les aéroports, où certain touristes attendent de pouvoir rentrer chez eux depuis plusieurs jours.

Les retombées économiques
Les premiers bilans commencent aussi à être tirés. Les compagnies aériennes chiffrent à déjà plus d'un milliard d'euros leurs pertes, davantage qu'après les attentats du 11 septembre 2001. Et les pouvoirs publics sont montrés du doigt. On leur reproche d'avoir appliqué à l'excès le "principe de précaution".

 

Première publication : 20/04/2010

  • ISLANDE

    Le volcan Eyjafjöll crache désormais plus de lave que de cendres

    En savoir plus

  • TRANSPORTS

    "Nous pouvons nous payer l'hôtel, mais le budget devient très élevé"

    En savoir plus

  • EUROPE

    Pour en savoir plus sur le nuage de cendres

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)