Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le succès des meubles en open source

En savoir plus

SUR LE NET

La France tente de contrer la propagande djihadiste

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Grèce, la victoire de Syriza doit-elle inquiéter les Européens ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Union Africaine, est-ce vraiment une union ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande, le "Hitler" d'Al Watan Al An

En savoir plus

REPORTERS

Syrie : Kobané, la reconquête

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Lutte contre Boko Haram : des bombardements tchadiens au Nigeria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestations anti-MINUSMA : l'ONU ouvre une enquête

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le Who's who du procès Bettencourt

En savoir plus

Moyen-orient

La "fête de l'indépendance" marque le 62e anniversaire de l'État d'Israël

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/04/2010

Depuis lundi soir, les Israéliens célèbrent la "fête de l'indépendance", marquant le 62e anniversaire de la création de l'État d'Israël. C'est la seule fête laïque du pays.

AFP - Les Israéliens célébraient mardi "la fête de l'Indépendance" marquant le 62ème anniversaire de la création de l'Etat d'Israël.

La fête a débuté lundi soir par des feux d'artifice, des bals populaires, pique-niques familiaux, à l'issue du Jour du souvenir en l'honneur de ses "soldats morts au combat et des victimes d'attentats".

Le président israélien Shimon Peres a reçu mardi à sa résidence à Jérusalem 120 soldats et soldates considérés comme particulièrement méritants.

A cette occasion et pour la première fois, le président Peres, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le chef d'état major Gaby Ashkenazi ont entonné en solo et ensemble des chants traditionnels.

Dans une atmosphère de garden-party populaire, des chanteurs de variétés sont aussi venus sur scène, entonnant un tube consacré à "Yérushalayim" (Jérusalem).

M. Peres, qui doit recevoir en fin d'après-midi le corps diplomatique, a reçu des messages de congratulations de plusieurs chefs d'Etat étrangers, dont les présidents américain Barack Obama, russe Dmitri Medvedev, turc Abdullah Gül et égyptien Hosni Moubarak, selon un communiqué de la présidence.

Dans son message, le président Obama souligne "l'engagement inébranlable des Etats-Unis à la sécurité d'Israël et l'objectif commun d'une paix durable".

Le président Moubarak souligne à cette occasion la nécessité de "voir le processus de paix au Proche-Orient remis sur les rails, pour mettre un terme au cycle de violences d'effusions de sang".

Des appareils de l'armée de l'air israélienne, notamment une escadrille de F16, ont survolé Jérusalem et les autres principales villes israéliennes alors que la marine de guerre effectuait des parades au larges des côtes israéliennes en Méditerranée.

Par ailleurs, l'armée israélienne a ouvert un certain nombre de ses bases aux visiteurs.

Des milliers de policiers et de militaires ont été déployés à travers le pays tandis que la Cisjordanie est soumise à un bouclage strict jusqu'à mardi minuit, de peur d'attentats.

Mais leur présence était plus discrète que les années précédentes et la tension beaucoup moins perceptibles vu une très forte baisse des attentats.

Des centaines de milliers d'Israéliens affluaient dans les parcs nationaux, provoquant d'importants bouchons sur les grands axes routiers.

La "fête de l'Indépendance" marquant la proclamation de l'Etat d'Israël est célébrée selon le calendrier hébraïque, le 14 mai 1948, correspondant cette année au 20 avril, un jour avant la fin du mandat britannique en Palestine. C'est la seule fête laïque d'Israël.

Première publication : 20/04/2010

COMMENTAIRE(S)