Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Le trio CAB, un voyage musical entre Afrique, Brésil et Caraïbes

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Quand Manuel Valls tente de faire disparaître ses tweets

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Exclusivité France 24 : Laurent Fabius s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Simon Serfaty, professeur en relations internationales

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

  • Et si la France vendait la Joconde pour éponger ses dettes ?

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Face à l'avancée de l'EI en Irak, la peur gagne l'Iran

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Le pape organise un "match pour la paix" avec des stars du foot

    En savoir plus

  • Les troupes ukrainiennes abandonnent l'aéroport de Lougansk

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, huit morts

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Quand des selfies volés de stars nues enflamment la Toile

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipes

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

Moyen-orient

Washington confesse ne détenir aucune preuve de la livraison de Scuds syriens au Hezbollah

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/04/2010

Au lendemain de la convocation d'un haut diplomate syrien à Washington, les États-Unis ont concédé n'avoir "aucun avis particulier" sur une éventuelle livraison de missiles Scud au Hezbollah.

REUTERS - Les Etats-Unis ont fait savoir mardi n’avoir toujours pas établi la réalité de livraisons par la Syrie de missiles Scud au Hezbollah libanais.

"Nous continuons à examiner le dossier et nous avons, pour le moment, aucun avis particulier sur le fait de savoir si semblable transfert a bien eu lieu", a déclaré à la presse P.J. Crowley, porte-parole du département d’Etat.

Il a ajouté: "Mais c’est un sujet qui nous préoccupe beaucoup".

La veille, les Etats-Unis avaient convoqué le plus haut diplomate syrien en poste à Washington pour déplorer un "comportement provocateur" au sujet de la livraison présumée par Damas de missiles Scud à la milice chiite libanaise.

"Les Etats-Unis condamnent dans les termes les plus forts la livraison de tout armement, en particulier de systèmes de missiles balistiques comme le Scud, par la Syrie au Hezbollah", avait alors déclaré un autre porte-parole du département d’Etat dans un communiqué.

"Nous appelons à une cessation immédiate de toute livraison d’armes au Hezbollah ou à d’autres organisations terroristes de la région", avait-il ajouté.

Selon le département d’Etat, c’est la quatrième fois au cours des derniers mois que Washington soulevait cette question auprès de l’ambassade de Syrie.

Les Etats-Unis avaient déjà manifesté mercredi dernier leur inquiétude à ce sujet. La veille, le président israélien Shimon Peres avait accusé les autorités syriennes d’avoir fourni au Hezbollah "des missiles Scud ultramodernes qui menacent Israël".

Les missiles en question auraient une portée de 700 km, ce qui leur permettrait d’atteindre Jérusalem, Tel Aviv ou les sites nucléaires de l’Etat hébreu, selon le Wall Street Journal.

Cette livraison, si elle était confirmée, pourrait aussi remettre en question le rapprochement que le président américain Barack Obama a entamé avec la Syrie, que son prédécesseur George W. Bush s’était efforcé d’isoler, l’accusant de faire obstacle au processus de paix au Proche-Orient et de souffler sur les braises irakiennes.

Première publication : 20/04/2010

  • DIPLOMATIE

    Un possible transfert de missiles de la Syrie au Hezbollah provoque l'ire de Washington

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Les États-Unis "inquiets" d'un possible transfert de Scuds de la Syrie au Hezbollah libanais

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)