Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Syrie : Kobané, la reconquête

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Lutte contre Boko Haram : des bombardements tchadiens au Nigeria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestations anti-MINUSMA : l'ONU ouvre une enquête

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le Who's who du procès Bettencourt

En savoir plus

TECH 24

Des technologies pour aider les malvoyants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Guillaume de Tonquédec, acteur chouchou des français

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Loi Macron : la France, impossible à réformer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Dette grecque : que peut faire Alexis Tsipras ?

En savoir plus

#ActuElles

Le combat du Laos contre la mortalité maternelle

En savoir plus

Sports

Le champion du monde du 400 mètres, LaShawn Merritt, contrôlé positif

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/04/2010

Entre octobre 2009 et janvier 2010, le champion olympique et du monde sur 400 mètres, LaShawn Merritt, a été contrôlé à trois reprises positif aux stéroïdes anabolisants. L'athlète américain a été suspendu à titre provisoire.

AFP - L'athlète américain LaShawn Merritt, champion olympique (2008) et du monde (2009) du 400 m, a subi trois contrôles positifs à la DHEA (stéroïde anabolisant) entre octobre et janvier et est suspendu à titre provisoire, a annoncé son avocat jeudi dans un communiqué.

Selon l'avocat Howard Jacobs, la présence de DHEA et de pregnenolone dans l'organisme de Merritt s'explique par "la prise d'un médicament en vente libre visant à augmenter la taille du pénis, qu'il a utilisé épisodiquement après la saison 2009".

L'Américain a été contrôlé positif en octobre, en décembre puis en janvier.

"Ces contrôles positifs n'ont pas été notifiés à LaShawn Merritt avant le mois de mars et il n'a appris que tout récemment que la DHEA était à l'origine du résultat, indique le communiqué. Des recherches ont révélé que c'était le médicament développeur de pénis qui contenait de la DHEA."

Première publication : 22/04/2010

COMMENTAIRE(S)