Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

EUROPE

Vif deuxième débat télévisé entre les leaders des trois grands partis

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 23/04/2010

Héros du premier débat télévisé, Nick Clegg a eu fort à faire face à Gordon Brown et David Cameron, bien décidés, lors de ce deuxième round, à pointer l'inexpérience du patron des libéraux-démocrates en matière de politique internationale.

Les trois candidats au poste de Premier ministre se sont affrontés, jeudi, lors du deuxième débat télévisé organisé dans le cadre de la campagne des législatives du 6 mai.

Jusqu’à la semaine dernière, la bataille électorale semblait se jouer entre Gordon Brown et son adversaire conservateur, David Cameron. Mais les libéraux-démocrates ont connu un regain de popularité à la suite de la solide performance de leur poulain, Nick Clegg, à l’issue du premier débat.

Lors de cette nouvelle confrontation télévisuelle, Gordon Brown et David Cameron se sont employés à saper le capital sympathie du patron des "Lib-Dems". Face à un Gordon Brown plus tendu que lors du premier débat et un David Cameron davantage pugnace, Nick Clegg a passé une bonne partie du débat à se défendre. Tout en promettant d’incarner "le changement".

"Nick, soyez réaliste"

Lors de ce débat en partie consacré aux questions de politique étrangère, le Premier ministre sortant s’est attaché à faire valoir son expérience à Downing Street, accusant le chef de file des libéraux-démocrates de pêcher par naïveté. "Je dois faire face à ces décisions tous les jours et je vous le dis, Nick, soyez réaliste, a lancé Gordon Brown. Soyez réaliste. Vous dites que nous devons renoncer à nos sous-marins Trident. Soyez réaliste sur les dangers auquels nous serions confrontés si nous laissions la Corée du Nord et l'Iran [obtenir des armes nucléaires]."

SUR LES OBSERVATEURS

Pas suffisant pour convaincre les téléspectateurs. Les deux premiers sondages réalisés à l’issue du débat donnent pour l'un l'avantage au dirigeant conservateur David Cameron, et pour l'autre à Nick Clegg.

Le sondage YouGov pour le journal Sun crédite Cameron de 36 % d'opinions favorables contre 32 % à Clegg et 29 % au Premier ministre travailliste, Gordon Brown.

Nick Clegg a été en revanche déclaré vainqueur avec 33 % de jugements positifs devant David Cameron et Gordon Brown ex-aequo à 30 %, dans un sondage express de l'institut ComRes, réalisé auprès de 2 691 téléspectateurs.
 

Première publication : 23/04/2010

  • SUR LES OBSERVATEURS

    Nick Clegg transformera-t-il l'essai ?

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Les débats télévisés électoraux, une révolution réglée au millimètre

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Brown, Cameron et Clegg prêts à en découdre sur le Web

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)