Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

EUROPE

Vif deuxième débat télévisé entre les leaders des trois grands partis

Vidéo par Bénédicte PAVIOT

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 23/04/2010

Héros du premier débat télévisé, Nick Clegg a eu fort à faire face à Gordon Brown et David Cameron, bien décidés, lors de ce deuxième round, à pointer l'inexpérience du patron des libéraux-démocrates en matière de politique internationale.

Les trois candidats au poste de Premier ministre se sont affrontés, jeudi, lors du deuxième débat télévisé organisé dans le cadre de la campagne des législatives du 6 mai.

Jusqu’à la semaine dernière, la bataille électorale semblait se jouer entre Gordon Brown et son adversaire conservateur, David Cameron. Mais les libéraux-démocrates ont connu un regain de popularité à la suite de la solide performance de leur poulain, Nick Clegg, à l’issue du premier débat.

Lors de cette nouvelle confrontation télévisuelle, Gordon Brown et David Cameron se sont employés à saper le capital sympathie du patron des "Lib-Dems". Face à un Gordon Brown plus tendu que lors du premier débat et un David Cameron davantage pugnace, Nick Clegg a passé une bonne partie du débat à se défendre. Tout en promettant d’incarner "le changement".

"Nick, soyez réaliste"

Lors de ce débat en partie consacré aux questions de politique étrangère, le Premier ministre sortant s’est attaché à faire valoir son expérience à Downing Street, accusant le chef de file des libéraux-démocrates de pêcher par naïveté. "Je dois faire face à ces décisions tous les jours et je vous le dis, Nick, soyez réaliste, a lancé Gordon Brown. Soyez réaliste. Vous dites que nous devons renoncer à nos sous-marins Trident. Soyez réaliste sur les dangers auquels nous serions confrontés si nous laissions la Corée du Nord et l'Iran [obtenir des armes nucléaires]."

SUR LES OBSERVATEURS

Pas suffisant pour convaincre les téléspectateurs. Les deux premiers sondages réalisés à l’issue du débat donnent pour l'un l'avantage au dirigeant conservateur David Cameron, et pour l'autre à Nick Clegg.

Le sondage YouGov pour le journal Sun crédite Cameron de 36 % d'opinions favorables contre 32 % à Clegg et 29 % au Premier ministre travailliste, Gordon Brown.

Nick Clegg a été en revanche déclaré vainqueur avec 33 % de jugements positifs devant David Cameron et Gordon Brown ex-aequo à 30 %, dans un sondage express de l'institut ComRes, réalisé auprès de 2 691 téléspectateurs.
 

Première publication : 23/04/2010

  • SUR LES OBSERVATEURS

    Nick Clegg transformera-t-il l'essai ?

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Les débats télévisés électoraux, une révolution réglée au millimètre

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Brown, Cameron et Clegg prêts à en découdre sur le Web

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)