Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Face à ses hooligans, la Russie applique la tolérance zéro

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'acteur caméléon Guillaume Gallienne fait ses débuts à l'opéra

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Poutine, Trump, et Oliver Stone"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Facebook Messenger parie sur le "service à la clientèle instantané"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Oubliés les brocards phallocrates !"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Harry Potter a 20 ans ! Ses lecteurs sont toujours de grands enfants

En savoir plus

LE DÉBAT

Ukraine : renégocier les accords de Minsk ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Ukraine : renégocier les accords de Minsk ? (partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Axel Bauer : trente ans de carrière en un best of

En savoir plus

FOCUS

Un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays, suivi du décryptage de notre invité. Du lundi au vendredi, à 14h15.

Dernière modification : 23/04/2010

Une démocratie sans mémoire

Le juge espagnol, Baltazar Garzon, risque d'être suspendu. C’est lui qui avait ordonné l'arrestation de l'ex-dictateur chilien Augusto Pinochet, qui a livré bataille contre l'ETA, contre l'administration américaine et Guantanamo. Il est aujourd’hui accusé d’abus de pouvoir pour avoir voulu enquêter sur les crimes du franquisme malgré la loi d'amnistie de 1977.

L'un des plus célèbres magistrats du monde, Baltasar Garzon, est sur le point d'être suspendu par la plus haute instance pénale d'Espagne, le Tribunal Suprême.

Le "super juge" avait ordonné l'arrestation de l'ex-dictateur chilien Augusto Pinochet en 1998, livré bataille contre l'ETA, contre l'administration américaine et sa prison de Guantanamo, ou encore contre la deuxième banque d'Espagne accusée de blanchiment d'argent. 7 000 enquêtes au total… et basta! Après 22 ans d'exercice, il se retrouve aujourd'hui sur le banc des accusés.

Accusé de "prévarication" - c'est-à-dire d'abus de pouvoir - Garzon est accusé notamment d'avoir voulu enquêter sur les 114.000 disparus du franquisme. : En requalifiant en "crimes contre l'Humanité" les disparitions forcées de la Guerre civile (1936-1939) et de la dictature (1939-1975), il a voulu contourner la loi d'amnistie de 1977.

La plainte contre Garzon a été déposée par trois associations d'extrême droite, dont la Phalange espagnole. Il risque à présent dix à vingt ans d'interdiction d'exercer. L'affaire Garzon réveille les deux Espagne.

FRANCE 24 est allé à la rencontre des partisans et des détracteurs du juge Garzon : pourquoi cette enquête peut-elle faire tomber le magistrat espagnol le plus reconnu internationalement ? Pourquoi, aujourd'hui encore, est-il si difficile pour l'Espagne de se pencher sur la mémoire du franquisme ?

 

Avec :

  • Guy HERMET, professeur émérite à Sciences Po Paris, docteur Honoris Causa de l’université de Madrid
  • Adeline PERCEPT, correspondante de France 24 - En duplex de Madrid (Espagne)
     

Emission préparée par Kate Williams, Marie Billon et Patrick Lovett

Par Clément PERROUAULT , Adeline PERCEPT

COMMENTAIRE(S)

Les archives

27/06/2017 EUROPE

Face à ses hooligans, la Russie applique la tolérance zéro

La Russie vit en ce moment au rythme de la Coupe des confédérations de football. Le tournoi réunit huit équipes dans quatre villes russes, une petite répétition avant le Mondial...

En savoir plus

26/06/2017 Amériques

Face à Trump, la gauche américaine se mobilise

La gauche américaine est mobilisée comme elle l'a rarement été. Les militants démocrates ont décidé d'investir le terrain pour, selon eux, faire prendre conscience aux électeurs...

En savoir plus

23/06/2017 France

Réchauffement climatique : un danger pour le vin français

Le réchauffement climatique a un impact très concret sur le vin français. Les degrés en plus donnant un raisin plus sucré, qui à son tour produit du vin plus alcoolisé,...

En savoir plus

22/06/2017 Afrique

Soudan du Sud : la guerre civile vue de l'intérieur

Depuis près de trois ans, le Soudan du Sud est touché par une guerre civile. Face aux violences et au manque de nourriture, beaucoup de Sud-Soudanais ont décidé de fuir. Près de...

En savoir plus

21/06/2017 Qatar

Crise diplomatique dans le Golfe : les raisons de la colère

Depuis le 5 juin, l'Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l'Égypte ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar, allié de l’Iran et accusé de "soutenir le...

En savoir plus