Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Ahmed Abba condamné à 10 ans de prison

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Présidentielle 2017 : le soutien à Emmanuel Macron divise

En savoir plus

FOCUS

Kenya : quand la sécheresse entraîne la violence

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Un an après, A'salfo rend hommage à Papa Wemba

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Battre le FN ne suffit pas"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Pen - Macron : deux programmes économiques que tout oppose

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Présidentielle : le choc de deux France"

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Un an après les attentats, une Belgique meurtrie

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

La Belgique, au cœur de l’Europe sans états d’âme?

En savoir plus

FOCUS

Un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays, suivi du décryptage de notre invité. Du lundi au vendredi, à 14h15.

Dernière modification : 23/04/2010

Une démocratie sans mémoire

Le juge espagnol, Baltazar Garzon, risque d'être suspendu. C’est lui qui avait ordonné l'arrestation de l'ex-dictateur chilien Augusto Pinochet, qui a livré bataille contre l'ETA, contre l'administration américaine et Guantanamo. Il est aujourd’hui accusé d’abus de pouvoir pour avoir voulu enquêter sur les crimes du franquisme malgré la loi d'amnistie de 1977.

L'un des plus célèbres magistrats du monde, Baltasar Garzon, est sur le point d'être suspendu par la plus haute instance pénale d'Espagne, le Tribunal Suprême.

Le "super juge" avait ordonné l'arrestation de l'ex-dictateur chilien Augusto Pinochet en 1998, livré bataille contre l'ETA, contre l'administration américaine et sa prison de Guantanamo, ou encore contre la deuxième banque d'Espagne accusée de blanchiment d'argent. 7 000 enquêtes au total… et basta! Après 22 ans d'exercice, il se retrouve aujourd'hui sur le banc des accusés.

Accusé de "prévarication" - c'est-à-dire d'abus de pouvoir - Garzon est accusé notamment d'avoir voulu enquêter sur les 114.000 disparus du franquisme. : En requalifiant en "crimes contre l'Humanité" les disparitions forcées de la Guerre civile (1936-1939) et de la dictature (1939-1975), il a voulu contourner la loi d'amnistie de 1977.

La plainte contre Garzon a été déposée par trois associations d'extrême droite, dont la Phalange espagnole. Il risque à présent dix à vingt ans d'interdiction d'exercer. L'affaire Garzon réveille les deux Espagne.

FRANCE 24 est allé à la rencontre des partisans et des détracteurs du juge Garzon : pourquoi cette enquête peut-elle faire tomber le magistrat espagnol le plus reconnu internationalement ? Pourquoi, aujourd'hui encore, est-il si difficile pour l'Espagne de se pencher sur la mémoire du franquisme ?

 

Avec :

  • Guy HERMET, professeur émérite à Sciences Po Paris, docteur Honoris Causa de l’université de Madrid
  • Adeline PERCEPT, correspondante de France 24 - En duplex de Madrid (Espagne)
     

Emission préparée par Kate Williams, Marie Billon et Patrick Lovett

Par Clément PERROUAULT , Adeline PERCEPT

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/04/2017 Kenya

Kenya : quand la sécheresse entraîne la violence

Au Kenya, la sécheresse fait rage. Trois comtés du pays sont particulièrement secoués : Samburu, Baringo et Laikipia. Des éleveurs nomades se sont lancés dans un véritable...

En savoir plus

21/04/2017 Planète

Précarité énergétique : quand se chauffer coûte trop cher

Le phénomène de précarité énergétique toucherait plus de 10 millions de personnes en France. Des familles qui sacrifient leur confort, et parfois leur santé, en ne se chauffant...

En savoir plus

20/04/2017 Canada

Canada : le grand Nord, terre de toutes les convoitises

Le Grand nord suscite toujours plus de convoitises, notamment pour ses réserves en minerais et en hydrocarbures. Un territoire austère, où les températures avoisinent parfois les...

En savoir plus

19/04/2017 EUROPE

Manifestations interdites en Russie : les opposants jonglent avec la loi

En Russie, alors que la prochaine élection présidentielle est prévue début 2018, l’opposition a déjà commencé à se mobiliser. Mais le droit de manifester est strictement encadré...

En savoir plus

18/04/2017 Philippines

Vidéo : Aux Philippines, la guerre anti-drogue de Duterte ne connaît pas de répit

Aux Philippines, la lutte contre les trafiquants de drogue a pris une tournure inquiétante depuis l'élection du président Rodrigo Duterte en juin 2016. Les exécutions...

En savoir plus