Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

Sports

Platini ne croit pas au succès des Bleus

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/04/2010

Président de l'UEFA et champion d'Europe 1984 avec les Bleus, Michel Platini a déclaré, dans un entretien accordé au Groupe Hersant Média (Nice Matin), qu'il ne voyait pas les Bleus remporter le Mondial.

AFP - Le président de l'UEFA Michel Platini estime dans un entretien accordé au Groupe Hersant Média, à paraître à partir de vendredi, que la France passera le 1er tour du Mondial-2010 (11 juin-11 juillet en Afrique du Sud) mais qu'elle ne remportera pas le tournoi.

"Je ne la vois pas gagner, je la vois passer le premier tour, déclare le patron de l'UEFA. Après, ils (les Bleus) joueront soit l'Argentine soit le Nigeria. L'équipe de France n'est pas actuellement la meilleure équipe du monde, ni dans les trois meilleures équipes du monde, mais elle fait partie de ces équipes, comme l'Argentine, l'Allemagne, l'Italie, le Portugal, la Hollande, qui vont être difficiles à battre."

"Il y a de bonnes individualités dans ce groupe, mais soyons clairs, il n'y a pas de grande individualité, ajoute Platini. Je pense tout simplement que la France a perdu une grande génération."

Michel Platini, qui souhaite voir un pays "européen" soulever la Coupe du monde, cite trois grands favoris pour le tournoi.

"Pour moi, il y a trois équipes qui sont au-dessus: l'Espagne, l'Angleterre et le Brésil, affirme-t-il. Elles ont les meilleures équipes, les meilleurs joueurs et ce sont elles qui jouent le mieux. Après, on peut imaginer un deuxième cercle avec l'Allemagne, l'Italie, l'Argentine."

Le président de l'instance européenne revient également sur le cas du sélectionneur Raymond Domenech, qu'il a soutenu après le fiasco de l'Euro-2008. Pour Platini, "il y a un problème Raymond" mais "un problème de personnalité, pas de technicien".

"Où il a été nul, c'est après l'Euro avec son annonce (sa demande en mariage) qui a heurté toute la France, explique l'ancien meneur de jeu et capitaine des Bleus. Les gens étaient peinés, tristes, et lui, il arrive avec sa phrase. Il le sait, il l'a reconnu, il a fait une connerie et puis voilà. Avant d'être soi même, on est l'entraîneur de l'équipe de France. On se doit à toute la famille française du foot."

Première publication : 23/04/2010

  • FOOTBALL

    Affaire Ribéry : "Le Monde" révèle les déclarations à la police de la prostituée

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Seulement 5 % des Français croient les Bleus capables de gagner le Mondial-2010

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)