Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Un projet d'attentat jihadiste déjoué contre la Commission européenne à Bruxelles

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

EUROPE

La Grèce demande l'aide de l'Union européenne et du FMI

Vidéo par Christophe ROBEET

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/04/2010

Le Premier ministre grec, George Papandréou, a demandé officiellement le déclenchement d'un dispositif d'aide de l'Union européenne et du Fonds monétaire international, lors d'une allocution télévisée.

AFP - La Grèce a demandé vendredi l'activation du mécanisme d'aide de l'UE et du FMI qui "est un besoin national", a annoncé le Premier ministre grec, Georges Papandréou, en direct à la télévision.

"L'activation du mécanisme (d'aide UE-FMI) est un besoin national, et pour cette raison j'ai donné l'ordre au ministre des Finances (Georges Papaconstantinou) de faire toutes les actions nécessaires", a dit M. Papandréou.

"Nos partenaires feront le nécessaire pour nous offrir un port sûr pour permettre de

remettre notre navire à flot (...) et envoyer le message aux marchés que l'Union européenne ne joue pas et qu'elle protège l'euro", a-t-il ajouté.

"Le moment est venu pour que le temps que les marchés ne nous donnent pas nous soit donné par la décision que nous avons prise tous ensemble avec nos partenaires", a dit M. Papandréou.

"Nous et nos partenaires avions pensé que la décision (de mettre en place la mécanisme) aurait suffi pour calmer les marchés, faire baisser les taux, et ramener la sérénité nécessaire (...) pour que nous puissions remettre la Grèce sur pied. Les marchés n'ont pas répondu, soit parce qu'ils ne croyaient pas à la volonté de l'UE soit parce que certains avaient décidé de continuer à spéculer".

"Aujourd'hui, la situation sur les marchés risque (...) du fait des taux d'intérêt élevés de dilapider non seulement les sacrifices des Grecs mais le fonctionnement normal de l'économie", a-t-il dit.

Du fait des "choix criminels du précédent gouvernement", les Grecs "ont tous hérité d'un pays comme un bateau prêt à couler (...) d'une économie exposée aux appétits des spéculateurs".

M. Papandréou a fait cette déclaration de l'île de Kastelorizo en mer Egée où il s'est rendu vendredi pour une visite prévue de longue date.

Le plan d'aide à la Grèce de la zone euro et du Fonds monétaire international (FMI) prévoit des prêts de l'ordre de 45 milliards d'euros à un intérêt autour de 5%.

L'annonce de ce recours intervient au lendemain de la révision à la hausse par Eurostat du déficit grec, à 13,6% du PIB, contre 12,9% chiffrés jusque-là, qui a entraîné une forte tension sur les marchés financiers, tandis que l'agence de notation Moody's abaissait la note de la Grèce d'un cran, à A3.

Les responsables grecs ont commencé à discuter mercredi avec des experts du FMI, de la Commission européenne et de la BCE, des détails techniques de l'activation de l'aide destinée à sortir le pays de sa crise financière sans précédent.

M. Papandréou avait multiplié ces derniers jours les signes indiquant qu'il s'apprêtait à demander l'aide UE-FMI. "Si l'intérêt du pays impose d'utiliser le mécanisme de soutien, nous le ferons sans hésitation", avait-il dit lundi.

Le ministre des Finances Georges Papaconstantinou devait partir vendredi en début d'après-midi pour Washington où il doit s'entretenir samedi avec le directeur général du FMI Dominique Strauss-Kahn.

Première publication : 23/04/2010

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    L'agence Moody's abaisse la note souveraine de la Grèce

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    Le déficit de la Grèce devrait être encore plus élevé que prévu

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Les fonctionnaires battent à nouveau le pavé contre le plan d'austérité

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)