Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

Moyen-orient

Une série d'attentats meurtriers frappe Bagdad et l'ouest du pays

Vidéo par Carlotta RANIERI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/04/2010

Plusieurs attentats, dont trois à proximité de mosquées, ont secoué des quartiers chiites de Bagdad. Six bombes artisanales ont également explosé dans la province d'Anbar. Une cinquantaine de personnes ont été tuées et plus de cent blessés.

AFP - Au moins 52 personnes ont péri dans une vague d'attentats anti-chiites vendredi à Bagdad, quelques jours après l'annonce par les autorités de la mort des deux dirigeants d'Al-Qaïda en Irak et la capture d'un autre chef du réseau extrémiste.

Ailleurs en Irak, six personnes ont été tuées, dont un enfant et une femme, dans quatre attaques, dont l'une a visé la maison d'un magistrat antiterroriste, à Khaldiya, un ex-fief de la rébellion sunnite à 75 km à l'ouest de Bagdad, selon un officier de police.

En l'espace de deux heures et selon une méthode portant la marque d'Al-Qaïda, une série de voitures piégées et de bombes ont explosé dans Bagdad, généralement calme le vendredi, jour de repos et de prière pour les musulmans.

Deux attentats à la voiture piégée contre une permanence du mouvement radical sadriste et un marché à Sadr city, quartier chiite pauvre du nord de Bagdad, ont fait 39 morts et 56 blessés, selon le ministère de l'Intérieur.

Trois autres attentats ont visé des lieux de culte chiites de Bagdad.

Cinq personnes ont été tuées et 14 blessées par l'explosion d'une voiture piégée devant la mosquée chiite Abdel Hadi Chalabi (nord), selon la même source. Une deuxième voiture a explosé près de la mosquée Mohsen al-Hakim (est), faisant huit morts et 23 blessés. Une bombe placée derrière une mosquée chiite à Zaafaraniya (centre) a fait six blessés.

Trois autres attaques ont eu lieu sur un marché près de la rue Haïfa (centre), à Dora (sud) et Siyadiya (centre), faisant au total 16 blessés.

Après ces violences, le chef radical Moqtada Sadr, qui vit en Iran, a demandé à sa milice, l'armée du Mahdi, d'assurer la protection des mosquées.

"Moqtada Sadr a demandé que l'armée du Mahdi prenne la responsabilité de la garde et de la protection des mosquées en coopération avec les forces de sécurité", a déclaré Hazem al-Araji, responsable du mouvement, à la télévision irakienne Charqiya.

Le cabinet du Premier ministre irakien Nouri al-Maliki a interprété ces attaques comme une réponse à l'opération conjointe des forces irakiennes et américaines ayant abouti à la mort du chef politique d'Al-Qaïda, Abou Omar al-Bagdadi, et de son chef militaire Abou Ayyoub al-Masri, ainsi que du chef militaire d'Al-Qaïda pour le nord de l'Irak.

"L'objectif de ces attentats est d'éclipser le grand succès des services de sécurité qui ont tué des dirigeants terroristes diaboliques", a déclaré dans un communiqué le cabinet de M. Maliki, ajoutant que les insurgés cherchaient à "prouver qu'ils existent".

Jeudi, le porte-parole du commandement militaire de Bagdad, le général Qassam Atta, a affirmé que l'arrestation en mars du chef d'Al-Qaïda pour Bagdad avait permis de lancer l'opération "Saut du Lion" qui a mené aux deux chefs tués et durant laquelle 86 membres d'Al-Qaïda ont été capturés.

Les derniers attentats à avoir secoué Bagdad remontent au 6 avril. Au moins 35 civils ont été tués et 140 blessés dans six attentats perpétrés contre des bâtiments résidentiels.

Ce regain de violence coïncide aussi avec le vide politique causé par le retard pris dans la formation d'un nouveau gouvernement, plus d'un mois après la tenue des législatives, alors qu'un nouveau décompte des voix est prévu à Bagdad.

A Washington, la Maison Blanche a déclaré que le président Barack Obama avait été tenu informé de la situation en Irak. Selon les Etats-Unis, la recrudescence de la violence ne remettra pas en cause le retrait des troupes américaines de combat d'Irak d'ici fin août.

La France a condamné ces attentats, accusant leurs auteurs de chercher à replonger l'Irak dans la violence.

Première publication : 23/04/2010

  • IRAK

    Bagdad annonce la mort des deux chefs de la branche irakienne d'Al-Qaïda

    En savoir plus

  • IRAK

    Bagdad de nouveau frappée par une série d'explosions meurtrières

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)