Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort d'un patron baroque"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel(s) patron(s) pour Total ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

DÉBAT

Les patrons de l'énergie française à l'heure de la transition

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

Culture

Le dessin animé South Park dans le collimateur d'islamistes radicaux

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 23/04/2010

La chaîne américaine Comedy Central a décidé de censurer un épisode de son dessin animé phare South Park après que ses créateurs eurent reçu des menaces pour y avoir représenter le prophète Mahomet sous les traits d'un ours.

Le parti islamique malaisien Pan-Malaysian Islamic Party (PAS) regarde-t-il le dessin animé satirique américain South Park ? Son vice-président, Mahfuz Omar, a en tout cas demandé aux créateurs de l’émission de s’excuser auprès de tous les musulmans.

En cause : le 200e épisode de la série dans lequel le prophète Mahomet apparaît sous les traits... d’un ours. Dès le lendemain de sa diffusion, le 14 avril, sur la chaîne Comedy Central, la page FaceBook du dessin animé est prise d'assaut par des musulmans qui engagent un vif débat sur l’interdiction de représenter le prophète. Quelque 400 contributions plus tard, la tempête qui s’abat sur Matt Stone et Trey Parker, les créateurs de la série, n’en est qu’à ses débuts.

Le 22 avril, l’affaire prend une nouvelle tournure. Le site du groupe musulman radical new-yorkais Revolution Muslim prévient "Matt et Trey que ce qu'ils font est idiot et qu'ils vont probablement finir comme Theo Van Gogh", ce cinéaste hollandais tué en 2004 par un fondamentaliste musulman après la diffusion de l'un de ses courts métrages jugé outrageux par des radicaux islamistes.

Mahomet en super héros

Bien que Revolution Muslim ait, peu de temps après, nuancé les propos tenus sur son site, Comedy Central prend la menace très au sérieux. L’épisode 201 de South Park, diffusé jeudi, est remanié dans l’urgence. Toutes les références à la religion sont "bipées" et l’émission dans son ensemble est accompagnée d’une bannière "censurée".

Las, les coupes pratiquées sur l'épisode n’ont pas calmé l’ire des milieux islamiques radicaux, comme le montre la réaction du parti islamique malaisien. Mais elles ont, en outre, provoqué le mécontentement des défenseurs de la liberté d’expression. Andrew Sullivan, l’un des plus influents blogueurs américains, déplore ainsi que la chaîne se soit "écrasée". Depuis sa création, "South Park a  ridiculisé les mormons, écrabouillé la scientologie, s’est moqué des catholiques et a montré Bouddha en train de se faire un rail de coke", rappelle-t-il.

En 2002, South Park avait déjà montré Mahomet sous les traits d’un super héros. Sans susciter, à l’époque, la colère des musulmans. C’était trois ans avant la polémique suscitée par une série de caricatures du prophète parus dans le journal danois "Jyllands-Posten".

Première publication : 23/04/2010

COMMENTAIRE(S)