Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

#BringBackOurInternet : la bataille numérique au Cameroun anglophone

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Chez nous", le populisme en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Cazeneuve en Chine : Pékin et Paris contre le protectionnisme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, les clandestins, et les valeurs de l'Amérique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'illusion du Front national doit être démasquée"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Procès du Novotel d'Abidjan : 10 personnes accusés d'assassinat et séquestration

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Liban : le "coup de com" de Marine Le Pen sur le voile ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Yannick Jadot : "Des responsables du PS veulent piéger Benoît Hamon"

En savoir plus

LE DÉBAT

Lutte contre l’organisation ei en Irak : l'étau se resserre sur Mossoul

En savoir plus

EUROPE

Washington demande à l'UE et au FMI d'agir vite pour aider la Grèce

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/04/2010

Le secrétaire américain au Trésor, Timothy Geithner, a demandé à l'Union européenne et au Fonds monétaire international d'agir rapidement pour permettre à la Grèce de résoudre ses problèmes financiers.

AFP - Le secrétaire américain au Trésor, Timothy Geithner, a appelé samedi à Washington les Européens, le Fonds monétaire international et les autorités grecques à "agir vite" pour résoudre la crise financière et budgétaire en Grèce.

Le département du Trésor a indiqué dans un communiqué que M. Geithner avait rencontré samedi le directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn, des responsables européens et le ministre grec des Finances Georges Papaconstantinou, en marge des réunions de printemps du Fonds.

Il les a "encouragés à agir rapidement pour mettre en place un programme de réformes importantes et un soutien financier substantiel et concret", a ajouté le Trésor.

La Grèce, accablée par une dette qui gonfle rapidement, s'est résolue vendredi à demander à ses partenaires de la zone euro et au FMI de lui venir en aide.

La décision de verser cette aide financière, sous forme de prêts pouvant atteindre jusqu'à 45 milliards d'euros la première année, sera "fondée sur le programme qui est préparé en ce moment par la Commission, la BCE et le FMI avec les autorités grecques", ont indiqué les autorités européennes dans un communiqué.

L'Union européenne a cependant assuré que le processus se déroulerait "d'une façon rapide et efficace".

M. Papaconstantinou doit également rencontrer M. Strauss-Kahn dimanche pour discuter avec lui du programme d'économies budgétaires que le FMI et les Européens attendent de la Grèce en échange de leur aide.
 

Première publication : 24/04/2010

COMMENTAIRE(S)