Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

    En savoir plus

FRANCE

La polémique enfle autour du polygame présumé de Nantes

Vidéo par France 2 , Stéphanie DE SILGUY

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/04/2010

Soupçonné de polygamie, le Nantais dont l'épouse a écopé d'une amende pour port de niqab au volant pourrait être déchu de sa nationalité. L'opposition dénonce l'instrumentalisation d'un fait divers qui stigmatise la communauté musulmane.

REUTERS - Le ministre de l'Immigration, Eric Besson, n'a pas exclu lundi une adaptation du code civil pour déchoir de leur nationalité des personnes naturalisées françaises et coupables de polygamie et de fraude aux prestations sociales.

"On pourrait concevoir une évolution législative"

Il a reconnu qu'il était "controversé juridiquement", dans l'état actuel des textes, de sanctionner de la sorte un homme dont la polygamie serait avérée, comme le lui a demandé le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, dans l'affaire du conjoint d'une automobiliste verbalisée parce qu'elle portait un voile intégral à Nantes.

"Juridiquement est-ce possible sur la base de l'article 25 du code civil, c'est très controversé, j'ai rencontré hier des experts, certains m'ont dit oui d'autres ont dit non", a déclaré Eric Besson sur RTL.

"Si le peuple français considère qu'on ne peut pas frauder dans ces conditions - polygamie et prestations sociales -, eh bien à ce moment là, sous l'arbitrage du président de la République et du Premier ministre, on pourrait très bien concevoir une évolution législative", a-t-il ajouté.

Il a précisé que le projet de loi sur l'immigration qu'il a présenté en conseil des ministres il y a quelques semaines "pourrait servir de véhicule pour une adaptation législative".

"Le conditionnel est de rigueur, l'arbitrage ne dépend pas de moi", a-t-il souligné.

Stigmatisation

Eric Besson a souligné que, ce faisant, le gouvernement ne stigmatisait pas la communauté musulmane contrairement à ce que lui reproche l'opposition.

"Nous ne sommes pas en train d'instruire le procès de l'islam, on ne peut pas dire parce qu'on stigmatise des dérives de l'islam (...) qu'on s'en prendrait aux musulmans. Ce sont deux sujets disjoints", a-t-il assuré.

L'opposition continue de son côté de dénoncer l'instrumentalisation d'un fait divers et les fondements juridiques de la requête de Brice Hortefeux.

Sur France 2, le député socialiste Pierre Moscovici a dénoncé des "imprécisions juridiques à tous les étages", rappelant que la déchéance de la nationalité n'était prévue que dans les cas de crimes touchant à l'intérêt de la nation ou au terrorisme.

"Tout cela donne l'impression d'une instrumentalisation politique par un gouvernement qui est dans l'imprécision au moins comme il l'est sur la burqa", a-t-il dit en faisant allusion au débat sur l'interdiction du voile intégral.

ÉCLAIRAGE

Marie-George Buffet, la secrétaire nationale du Parti communiste français, a de son côté rappelé qu'il existait déjà des lois interdisant la polygamie.

"Là on vise uniquement les gens qui ont acquis la nationalité française, une nouvelle fois on stigmatise une partie de la population", a-t-elle déclaré sur i-Télé, dénonçant
"une opération politicienne où on joue aux apprentis sorciers".
 

Première publication : 25/04/2010

  • SUR TV5

    Témoignages de femmes qui portent le voile intégral

    En savoir plus

  • SOCIÉTÉ

    Hortefeux demande la destitution de la nationalité d'un homme soupçonné de polygamie

    En savoir plus

  • FRANCE

    22 euros d'amende pour avoir conduit avec un niqab

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)