Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ben l'Oncle Soul toujours en plein rêve pour son deuxième album

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le trio CAB, un voyage musical entre Afrique, Brésil et Caraïbes

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Quand Manuel Valls tente de faire disparaître ses tweets

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Hong Kong en rébellion contre l’emprise de Pékin

    En savoir plus

  • Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

  • Cisjordanie : les États-Unis exhortent Israël à renoncer aux expropriations

    En savoir plus

  • Face à l'avancée de l'EI en Irak, la peur gagne l'Iran

    En savoir plus

  • Et si la France vendait la Joconde pour éponger ses dettes ?

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Le pape organise un "match pour la paix" avec des stars du foot

    En savoir plus

  • Le Premier ministre de retour au Lesotho après un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, huit morts

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

FRANCE

La polémique enfle autour du polygame présumé de Nantes

Vidéo par France 2 , Stéphanie DE SILGUY

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/04/2010

Soupçonné de polygamie, le Nantais dont l'épouse a écopé d'une amende pour port de niqab au volant pourrait être déchu de sa nationalité. L'opposition dénonce l'instrumentalisation d'un fait divers qui stigmatise la communauté musulmane.

REUTERS - Le ministre de l'Immigration, Eric Besson, n'a pas exclu lundi une adaptation du code civil pour déchoir de leur nationalité des personnes naturalisées françaises et coupables de polygamie et de fraude aux prestations sociales.

"On pourrait concevoir une évolution législative"

Il a reconnu qu'il était "controversé juridiquement", dans l'état actuel des textes, de sanctionner de la sorte un homme dont la polygamie serait avérée, comme le lui a demandé le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, dans l'affaire du conjoint d'une automobiliste verbalisée parce qu'elle portait un voile intégral à Nantes.

"Juridiquement est-ce possible sur la base de l'article 25 du code civil, c'est très controversé, j'ai rencontré hier des experts, certains m'ont dit oui d'autres ont dit non", a déclaré Eric Besson sur RTL.

"Si le peuple français considère qu'on ne peut pas frauder dans ces conditions - polygamie et prestations sociales -, eh bien à ce moment là, sous l'arbitrage du président de la République et du Premier ministre, on pourrait très bien concevoir une évolution législative", a-t-il ajouté.

Il a précisé que le projet de loi sur l'immigration qu'il a présenté en conseil des ministres il y a quelques semaines "pourrait servir de véhicule pour une adaptation législative".

"Le conditionnel est de rigueur, l'arbitrage ne dépend pas de moi", a-t-il souligné.

Stigmatisation

Eric Besson a souligné que, ce faisant, le gouvernement ne stigmatisait pas la communauté musulmane contrairement à ce que lui reproche l'opposition.

"Nous ne sommes pas en train d'instruire le procès de l'islam, on ne peut pas dire parce qu'on stigmatise des dérives de l'islam (...) qu'on s'en prendrait aux musulmans. Ce sont deux sujets disjoints", a-t-il assuré.

L'opposition continue de son côté de dénoncer l'instrumentalisation d'un fait divers et les fondements juridiques de la requête de Brice Hortefeux.

Sur France 2, le député socialiste Pierre Moscovici a dénoncé des "imprécisions juridiques à tous les étages", rappelant que la déchéance de la nationalité n'était prévue que dans les cas de crimes touchant à l'intérêt de la nation ou au terrorisme.

"Tout cela donne l'impression d'une instrumentalisation politique par un gouvernement qui est dans l'imprécision au moins comme il l'est sur la burqa", a-t-il dit en faisant allusion au débat sur l'interdiction du voile intégral.

ÉCLAIRAGE

Marie-George Buffet, la secrétaire nationale du Parti communiste français, a de son côté rappelé qu'il existait déjà des lois interdisant la polygamie.

"Là on vise uniquement les gens qui ont acquis la nationalité française, une nouvelle fois on stigmatise une partie de la population", a-t-elle déclaré sur i-Télé, dénonçant
"une opération politicienne où on joue aux apprentis sorciers".
 

Première publication : 25/04/2010

  • SUR TV5

    Témoignages de femmes qui portent le voile intégral

    En savoir plus

  • SOCIÉTÉ

    Hortefeux demande la destitution de la nationalité d'un homme soupçonné de polygamie

    En savoir plus

  • FRANCE

    22 euros d'amende pour avoir conduit avec un niqab

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)