Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

FRANCE

La polémique enfle autour du polygame présumé de Nantes

Vidéo par France 2 , Stéphanie DE SILGUY

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/04/2010

Soupçonné de polygamie, le Nantais dont l'épouse a écopé d'une amende pour port de niqab au volant pourrait être déchu de sa nationalité. L'opposition dénonce l'instrumentalisation d'un fait divers qui stigmatise la communauté musulmane.

REUTERS - Le ministre de l'Immigration, Eric Besson, n'a pas exclu lundi une adaptation du code civil pour déchoir de leur nationalité des personnes naturalisées françaises et coupables de polygamie et de fraude aux prestations sociales.

"On pourrait concevoir une évolution législative"

Il a reconnu qu'il était "controversé juridiquement", dans l'état actuel des textes, de sanctionner de la sorte un homme dont la polygamie serait avérée, comme le lui a demandé le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, dans l'affaire du conjoint d'une automobiliste verbalisée parce qu'elle portait un voile intégral à Nantes.

"Juridiquement est-ce possible sur la base de l'article 25 du code civil, c'est très controversé, j'ai rencontré hier des experts, certains m'ont dit oui d'autres ont dit non", a déclaré Eric Besson sur RTL.

"Si le peuple français considère qu'on ne peut pas frauder dans ces conditions - polygamie et prestations sociales -, eh bien à ce moment là, sous l'arbitrage du président de la République et du Premier ministre, on pourrait très bien concevoir une évolution législative", a-t-il ajouté.

Il a précisé que le projet de loi sur l'immigration qu'il a présenté en conseil des ministres il y a quelques semaines "pourrait servir de véhicule pour une adaptation législative".

"Le conditionnel est de rigueur, l'arbitrage ne dépend pas de moi", a-t-il souligné.

Stigmatisation

Eric Besson a souligné que, ce faisant, le gouvernement ne stigmatisait pas la communauté musulmane contrairement à ce que lui reproche l'opposition.

"Nous ne sommes pas en train d'instruire le procès de l'islam, on ne peut pas dire parce qu'on stigmatise des dérives de l'islam (...) qu'on s'en prendrait aux musulmans. Ce sont deux sujets disjoints", a-t-il assuré.

L'opposition continue de son côté de dénoncer l'instrumentalisation d'un fait divers et les fondements juridiques de la requête de Brice Hortefeux.

Sur France 2, le député socialiste Pierre Moscovici a dénoncé des "imprécisions juridiques à tous les étages", rappelant que la déchéance de la nationalité n'était prévue que dans les cas de crimes touchant à l'intérêt de la nation ou au terrorisme.

"Tout cela donne l'impression d'une instrumentalisation politique par un gouvernement qui est dans l'imprécision au moins comme il l'est sur la burqa", a-t-il dit en faisant allusion au débat sur l'interdiction du voile intégral.

ÉCLAIRAGE

Marie-George Buffet, la secrétaire nationale du Parti communiste français, a de son côté rappelé qu'il existait déjà des lois interdisant la polygamie.

"Là on vise uniquement les gens qui ont acquis la nationalité française, une nouvelle fois on stigmatise une partie de la population", a-t-elle déclaré sur i-Télé, dénonçant
"une opération politicienne où on joue aux apprentis sorciers".
 

Première publication : 25/04/2010

  • SUR TV5

    Témoignages de femmes qui portent le voile intégral

    En savoir plus

  • SOCIÉTÉ

    Hortefeux demande la destitution de la nationalité d'un homme soupçonné de polygamie

    En savoir plus

  • FRANCE

    22 euros d'amende pour avoir conduit avec un niqab

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)