Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Israël : les dirigeants "ont de nouveau ignoré les signes avant-coureurs de violences"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Conférence mondiale sur le sida : Washington appelé à maintenir son aide financière

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Conférence mondiale sur le sida : "Un sommet de la recherche à Paris"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Jeux de la Francophonie : quelque 4 000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Venezuela : la fin du chavisme ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Russie, immigration, Obamacare : six mois de Trump, un président désavoué ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

50 Cent, rencontre avec un rappeur hors norme

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le bistrot, une tradition française qui se perd

En savoir plus

Moyen-orient

Le Hamas réalise un dessin animé sur le soldat Gilad Shalit

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/04/2010

La branche armée du Hamas veut, à travers un dessin animé sur le soldat israélien Gilad Shalit, capturé il y a près de 4 ans, faire pression sur le gouvernement israélien.

AFP - La branche armée du mouvement islamiste palestinien Hamas a posté dimanche sur son site internet un dessin animé sur le soldat israélien Gilad Shalit qu'il détient depuis près de 4 ans et en échange duquel il réclame la libération de centaines de prisonniers palestiniens.

Le dessin animé, en 3D et qui dure trois minutes, vise apparemment à faire pression sur les autorités israéliennes.

Il dépeint le père du prisonnier, Noam Shalit, que l'on voit déambuler, devenant de plus en plus vieux, dans des rues désertes d'une ville d'Israël.



En off, on entend la voix réelle de son fils --des extraits d'anciens enregistrements de l'otage-- exhorter le gouvernement israélien à obtenir sa libération en échange de détenus palestiniens.

A la fin du film, Gilad Shalit est remis aux Israéliens dans un cercueil entouré du drapeau israélien. Mais ce n'était qu'un mauvais songe: "L'espoir demeure", assure le narrateur.

Le message du dessin animé est destiné à avertir Israël que si l'échange de prisonniers ne s'effectue pas rapidement, le sort de Gilad Shalit sera semblable à celui du pilote israélien Ron Arad, enlevé au Liban sud en 1986 et présumé mort en captivité.

"Nous prévenons la société sioniste que le soldat capturé par les Brigades al-Qassam (la branche armée du Hamas) et d'autres factions palestiniennes connaîtra le même sort que celui du pilote sioniste Ron Arad, disparu sans laisser de traces", peut-on entendre sur la vidéo en hébreu et en arabe.

"Si la société sioniste veut récupérer Shalit en vie, son gouvernement doit payer le prix en relâchant les prisonniers palestiniens", explique le narrateur.

Le mois dernier, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait déclaré qu'Israël attendait toujours la réponse du Hamas à sa proposition de libérer des prisonniers palestiniens en échange de Gilad Shalit.

M. Netanyahu a précisé qu'Israël avait accepté d'échanger des prisonniers palestiniens contre le sergent Shalit, âgé de 23 ans et qui a aussi la nationalité française, mais qu'il est opposé à la libération de certains Palestiniens "symboles du terrorisme", que réclame le Hamas.

L'Etat hébreu serait prêt à libérer 450 prisonniers palestiniens en échange de son soldat, enlevé le 25 juin 2006 à la lisière de Gaza, en territoire israélien, par trois groupes armés palestiniens, dont l'un relevant du Hamas.

Mais le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, fait porter la responsabilité de l'échec des discussions --conduites jusqu'à présent par l'intermédiaire d'un négociateur allemand et de l'Egypte--, sur l'"intransigeance" d'Israël.

Première publication : 25/04/2010

COMMENTAIRE(S)