Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

EUROPE

EDF devrait prendre 20 % du gazoduc russe South Stream

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/04/2010

Le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, a annoncé qu'EDF devrait prendre 20 % du projet russe de gazoduc South Stream, dont le tracé sous la mer Noire contourne l'Ukraine, afin d'éviter un nouveau contentieux et des coupures d'approvisionnement.

AFP - Un accord sur la participation du groupe énergétique français EDF au projet de gazoduc russo-italien South Stream sera signé en juin à Saint-Petersbourg, a indiqué lundi à Lesmo (nord, près de Milan) le Premier ministre russe Vladimir Poutine.

"Nous avons donné notre accord à l'entrée de partenaires français dans le projet (South Stream). EDF a donné son accord et exprimé le désir de prendre 20%. En juin à Saint-Petersbourg, l'accord correspondant sera signé", a déclaré M. Poutine au cours d'une conférence de presse commune avec le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi.

"Bien sûr, cela augmentera la stabilité et la sécurité énergétiques en Europe", a-t-il ajouté. South Stream est co-piloté par les groupes italien ENI et russe Gazprom.

"Il n'y a pas de retards pour l'instant concernant South Stream", a par ailleurs indiqué M. Poutine.

Ces déclarations interviennent alors que début avril un responsable de Gazprom, Stanislav Tsygankov, avait ouvertement critiqué ENI, qualifiant les progrès du projet d'"insignifiants, en raison de l'absence du travail adéquat de la part des partenaires italiens".

Ses propos avaient toutefois été relativisés par le porte-parole de Gazprom qui avait assuré qu'il n'y avait "aucun désaccord de principe" entre les deux groupes.

La Russie a en outre catégoriquement rejeté la récente proposition d'ENI de fusionner une partie du tracé de South Stream, qui doit acheminer du gaz de Russie vers l'Europe via la mer Noire en contournant l'Ukraine, avec celui du gazoduc concurrent Nabucco pour réduire leur coût.

Le gazoduc South Stream doit à partir de 2015 et depuis Novossibirsk (Sibérie) acheminer du gaz russe vers l'Italie et la Grèce sous la Mer Noire, en évitant ainsi l'Ukraine et les coupures d'approvisionnement de l'Europe survenues ces dernières années en raison du contentieux russo-ukrainien.

Son coût est estimé entre 19 et 24 milliards d'euros. Le gazoduc, long de 3.600 km, livrera 63 milliards de m3 de gaz par an, soit 35% des exportations de gaz russe vers l'Europe, dont les besoins en gaz sont aujourd'hui couverts à 42% par des importations de Russie.

Première publication : 26/04/2010

  • RUSSIE

    Premier coup de pioche sur le chantier du gazoduc Nord Stream‎

    En savoir plus

  • Gaz - Europe : Le Flou Stratégique ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)