Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Je pense, donc je foot"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Déception pour les équipes africaines au Mondial de football

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Polémique autour des dépenses de l'Elysée

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mondial de football : la Russie lance sa Coupe du Monde

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Attractivité de la France : Paris profite-t-elle d'un effet Brexit ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Politique sociale : vers une réduction des aides ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Quelle place pour la communauté juive en France ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

De Bayonne à Hasparren, le patrimoine chanté du Pays basque

En savoir plus

TECH 24

Foot et tech : on refait le match !

En savoir plus

EUROPE

Athènes prépare de nouvelles "mesures concrètes" pour résorber son déficit

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/04/2010

Alors que le Fonds monétaire international et l'Union européenne tiennent des discussions sur le cas grec, Athènes affirme que des "mesures concrètes" supplémentaires seront mises en place pour réduire le déficit du pays de "manière draconienne".

AFP - La Grèce annoncera des "mesures concrètes" pour réduire son déficit de "manière draconienne", à l'issue des discussions en cours avec l'UE et le FMI, a affirmé lundi le ministre grec des Finances Georges Papaconstantinou.

"C'est une erreur de croire que le FMI arrive ici pour imposer des conditions différentes et plus dures que celles dont nous discutons avec nos partenaires européens", a ajouté M. Papaconstantinou dans un communiqué.

Le ministre a déclaré qu'il existait "une position commune qui est simple, c'est que la Grèce doit ces prochaines années diminuer ses déficits d'une manière draconienne, contrôler sa dette et entreprendre toutes les réformes structurelles, afin d'avoir une économie compétitive".

Explications de la correspondante de FRANCE 24 à Athènes

"C'est une voie dans laquelle nous nous sommes engagés et qui se traduit par des politiques et des mesures concrètes qui seront annoncées dès que la procédure sera achevée".

Accablé par une dette record, Athènes a demandé vendredi l'activation d'un programme de prêts évalué à 45 milliards d'euros, dont 30 milliards d'euros apportés par ses partenaires de la zone euro et le reste par le Fonds monétaire international (FMI).

Le directeur général du FMI Dominique Strauss-Kahn a fait part dimanche de sa certitude que son institution, le gouvernement grec et les Européens concluraient leurs discussions en Grèce à temps pour satisfaire les besoins du pays qui doit faire face à des échéances de remboursement de dette de près de 10 milliards d'euros d'ici à la fin mai.

Première publication : 26/04/2010

  • CRISE GRECQUE

    Paris et Berlin conditionnent l'octroi du plan d'aide à la Grèce

    En savoir plus

  • CRISE GRECQUE

    "Il ne faut pas être complaisant avec la Grèce", affirme Christine Lagarde

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Début des discussions entre Athènes, l'UE et le FMI

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)