Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Père Noël habite en Chine"

En savoir plus

Economie

Le taux de chômage pourrait passer la barre des 20 % en Espagne

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/04/2010

Selon les médias espagnols, la part des demandeurs d'emploi a atteint plus 20 % au mois de mars, son niveau le plus élevé depuis 1997. L'Institut national des statistiques (INE) doit publier les chiffres officiels vendredi.

REUTERS - Le taux de chômage en Espagne a atteint un record au premier trimestre, au-dessus des 20%, rapportent mardi les médias dont les informations n’ont pas été confirmées par l’Institut national des statistiques.

Selon le journal ABC, la part des demandeurs d’emplois a atteint 20,05% sur les trois premiers mois de l’année, ce qui représente 4,61 millions de personnes sans emploi.

ABC précise qu’il s’agit des statistiques officielles mises en ligne par erreur par l’Institut national des statistiques pendant quelques minutes lundi sur son site internet. Leur publication est prévue vendredi.

Les économistes interrogés par Reuters tablent sur une mesure à 19,6%.

Le taux de chômage espagnol est le plus élevé de la zone euro et traduit les difficultés du pays pour retrouver la croissance. A la différence de la majeure partie de ses voisins européens, l’Espagne n’est toujours pas sortie de la récession.

Tullia Bucco, économiste à UniCredit, indique que ces chiffres, s’ils sont confirmés, correspondent en grande partie à ses prévisions.

“Au cours des derniers mois, nous avons constaté une accélération du rythme des destructions d’emplois probablement due à l’arrêt des mesures d’aide gouvernementales l’an dernier qui avaient soutenu le marché de l’emploi”, a-t-elle déclaré.

L’économiste estime que le chômage pourrait encore s’accentuer dans les prochains mois car l’économie devrait au mieux connaître une croissance anémique.

“Cela accroît la pression sur le gouvernement pour réformer le marché du travail”, dit-elle.

L’institut national des statistiques a indiqué qu’une réunion avait été organisée pour discuter de la communication accidentelle des statistiques.

“En raison d’un incident qui s’est produit hier lors de la validation de la diffusion des résultats (....) une partie des statistiques de cette enquête ont été temporairement accessibles sur le site internet de l’INE”, déclare l’institution dans un communiqué, précisant que l’intégralité des statistiques sera communiquée vendredi.

Première publication : 27/04/2010

COMMENTAIRE(S)