Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • Trêve de douze heures à Gaza, les négociations se poursuivent à Paris

    En savoir plus

  • Manifestation pro-Gaza interdite : l'appel au calme de Manuel Valls

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : il sera "très difficile" de récupérer les corps

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • La manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • En images : les damnés de Gaza

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

Economie

Le Français Fabrice Tourre rejette toute accusation de fraude

Vidéo par Lise BARCELLINI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/04/2010

Entendu par le Sénat américain, le financier français au cœur de l'affaire Goldman Sachs a rejeté les allégations de fraude de la SEC, le gendarme de la Bourse américaine, et a prévenu qu'il se défendrait en justice.

AFP - Le Français Fabrice Tourre, de la banque d'affaire Goldman Sachs, a affirmé mardi devant le Sénat américain qu'il se défendrait en justice, rejetant formellement les allégations de fraude mises en avant par le gendarme de la Bourse américaine, la SEC.

Le jeune responsable financier de 31 ans était à l'époque des faits reprochés, en 2007, vice-président au sein d'une unité de produits structurés du prestigieux établissement new-yorkais. Il travaille aujourd'hui à Londres.

"M. le président, comme vous le savez, la SEC a récemment déposé une plainte m'accusant d'avoir dissimulé à des investisseurs certaines informations sur une transaction. (...) Je nie catégoriquement les allégations de la SEC. Et je me défendrai devant la justice contre ces fausses accusations", a déclaré M. Tourre dans un anglais parfait au cours de sa déclaration préliminaire mardi devant la sous-commission d'enquête permanente du Sénat américain.

Les élus doivent également entendre d'autres responsables de la firme de Wall Street, dont son PDG Lloyd Blankfein.

M. Tourre s'est défendu en affirmant notamment que ses clients, des entités juridiques et non des particuliers, avaient une expérience des marchés suffisante.

M. Tourre est au centre de la plainte pour fraude déposée contre Goldman Sachs le 16 avril par l'autorité de régulation des marchés boursiers américaine (SEC), mais aucune charge ne le vise personnellement.

La SEC accuse la banque d'avoir trompé des investisseurs en leur faisant faire des placements sur des titres risqués, sans les informer qu'elle-même pariait sur la baisse des produits qu'elle leur faisait acheter.

Samedi, la sous-commission a publié des échanges de messages électroniques impliquant certains des plus hauts dirigeants de Goldman Sachs et montrant que cette banque avait pu empocher des dizaines de millions de dollars de gains grâce à la baisse du marché des crédits immobiliers à risque, ce dont la banque se défend.

Première publication : 27/04/2010

  • SCANDALE FINANCIER

    Goldman Sachs, une banque dans la tourmente

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Le Sénat démontre que Goldman Sachs s'est enrichie grâce à la crise

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)