Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

En savoir plus

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

  • Deux journalistes français jugés en Papouasie

    En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

  • Foot européen : excepté la Juve, les cadors assurent

    En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Serbie-Albanie : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

Afrique

Pour Ben Brik, "il n'y a que la France qui peut peser sur le régime" de Ben Ali

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/04/2010

Sorti de prison ce mardi après avoir purgé une peine de six mois, le journaliste et opposant Taoufik Ben Brik revient pour FRANCE 24 sur les conditions de sa détention et appelle la France à être "plus ferme" vis-à-vis du régime tunisien.

"J’ai l’expression, mais je n’ai pas la liberté." A peine sorti de prison ce mardi, le journaliste tunisien Taoufik Ben Brik reprend sa lutte pour la liberté d’expression dans son pays. "En Tunisie, il n’y a que des muets, des sourds et des aveugles : on ne voit rien, on n’entend rien et on ne dit rien", déplore-t-il dans une interview accordée à FRANCE 24. "Dès que je m’exprime, on m’incarcère, on me casse un bras, on demande à ma femme de divorcer", accuse le journaliste.

Taoufik Ben Brik, 50 ans, opposant au régime du président Ben Ali, a été libéré mardi après avoir purgé une peine de six mois de prison. Il avait été condamné pour violence dans un procès qualifié de politique par les défenseurs des droits de l’Homme.

Sur l'antenne de FRANCE 24, le journaliste tunisien appelle la France à "peser" sur le régime de Ben Ali. "Aujourd’hui, il n’y a que la France qui peut peser, il faudrait qu’elle soit plus ferme." Il revient également sur les conditions de son incarcération. "On n’en fait plus des prisons comme ça", explique-t-il en parlant de la prison de Siliana où il était détenu, à 130 kilomètres au nord-ouest de Tunis, qualifiant l’endroit de "prison préhistorique" et de "tombeau ouvert".

 

Première publication : 27/04/2010

  • TUNISIE

    Le journaliste dissident Taoufik Ben Brik libéré

    En savoir plus

  • La Tunisie, un pays où la liberté d'expression n'existe pas

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)