Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

MODE

Jean-Marc Loubier, sacs et souliers

En savoir plus

FOCUS

Bosnie-Herzégovine : les "plénums citoyens" vont-ils passer à l'heure du printemps ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Orchestre national de Barbès : le collectif survolté joue sa "Dame de coeur"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Accueil mitigé du "Twitter chinois"

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

  • En direct : Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Naufrage du ferry sud-coréen : le capitaine recherché

    En savoir plus

  • Accord à Genève : l’est de l’Ukraine encore loin de la "désescalade"

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

Asie - pacifique

Sarkozy et Hu Jintao veulent ouvrir "une nouvelle page"

©

Vidéo par Mariam Pirzadeh

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 28/04/2010

Les chefs d'État français et chinois ont affirmé vouloir ouvrir une "nouvelle page" dans leurs relations et réfléchir à un nouvel ordre monétaire multipolaire. Nicolas Sarkozy et son épouse effectuent une visite de trois jours en Chine.

Mission réussie pour Nicolas Sarkozy. Pékin et Paris scellent leur réconciliation, après une brouille historique : le président chinois Hu Jintao a déclaré, ce mardi à l'issue d'un entretien avec Nicolas Sarkozy, que la visite d'État du président français ouvrait "une nouvelle page" dans les relations bilatérales entre les deux pays.

En 2008, l'affaire de la flamme olympique chahutée à Paris et la rencontre entre Nicolas Sarkozy et le dalaï-lama avaient ulcéré les Chinois. "La ‘realpolitik’ a repris le dessus, confirme Christophe Robeet, envoyé spécial de FRANCE 24 à Pékin. Paris est pleinement conscient que la Chine est un acteur de plus en plus important sur la scène diplomatique." La Chine est un "acteur incontournable" a confirmé le chef de l’État français à l’agence Chine Nouvelle.

"Il s'agit d'une visite d'État à caractère diplomatique"

"On pourra juger de cette réconciliation sur pièces quand le président chinois viendra en France à l'automne, explique Christophe Robeet. Cette réconciliation signifie aussi de nouveaux contrats et une reprise des accords commerciaux comme par le passé." Dans le cadre de la coopération dans le domaine du nucléaire civil, la France espère notamment vendre deux réacteurs de type EPR pour le site de Taishan dans la province du Guangdong, dans le sud de la Chine.

Nouvel ordre monétaire multipolaire

Après avoir rencontré Hu Jintao au Palais du peuple, place Tiananmen, Nicolas Sarkozy a annoncé que Paris et Pékin allaient réfléchir "à un nouvel ordre monétaire multipolaire". Ce dossier sera au menu des discussions du G20 à partir de novembre, lorsque la France en prendra la présidence.

Les chefs d'État ont également évoqué la question du nucléaire iranien, la Chine étant l'un des membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies. Paris dit "comprendre" la position de Pékin, qui s'oppose pour l'instant au vote de nouvelles sanctions contre Téhéran. "La France a fait valoir à ses amis chinois combien la course atomique par l'Iran peut nuire à la stabilité du monde", a affirmé le président français.

Les sujets qui fâchent (la démocratie, les droits de l'Homme ou encore le sort des prisonniers politiques) n'ont pas été abordés. Sur la délicate question de la sous-évaluation du yuan, Nicolas Sarkozy a prôné la mesure. L'Union européenne, les États-Unis mais aussi les pays émergents considèrent pourtant que cette sous-évaluation favorise injustement la Chine. "Il est parfaitement improductif de s'accuser les uns les autres, a estimé Nicolas Sarkozy. Il est beaucoup plus intelligent de préparer l'évolution nécessaire de l'ordre monétaire du XXIe siècle."

En visite pour trois jours, Nicolas Sarkozy participe ce soir, avec son épouse Carla, au traditionnel dîner d'État. Le couple présidentiel, qui a visité ce matin le mausolée de l'empereur Qin Shi Huang et son armée de guerriers de terre cuite, a également prévu de se rendre sur la Grande Muraille, aux Tombeaux des Ming et à la Cité interdite. Le président français inaugurera, vendredi, le pavillon français de l'exposition universelle de Shanghaï.

À la Une : Sarkozy en campagne de séduction en Chine

 

Première publication : 28/04/2010

  • DIPLOMATIE

    Sarkozy entame sa seconde visite d'État en Chine

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Attendu à Shanghaï, Nicolas Sarkozy entend sceller la réconciliation franco-chinoise

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)