Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Le PSG s'offre un succès de prestige face au Barça

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Manifestations à Hong Kong : Pékin prive les Chinois d’informations sur Internet

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Mafalda, une héroïne éprise de paix et de justice

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

Amériques

Bienvenue sur le compte Twitter du président Ch@vez

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/04/2010

Après s'être prêté à l'exercice du blog, "el Comandante" ouvre un compte sur le site de microblogging Twitter. À peine fut-elle mise en ligne que la page @chavezcandanga comptabilisait déjà plus de 14 000 abonnés.

REUTERS - Le président vénézuélien Hugo Chavez s’est lancé mardi dans une arène déjà occupée par ses opposants en ouvrant un compte sur le site de microblogging Twitter.

Connu pour ses discours de plusieurs heures, Chavez devra désormais se limiter aux 140 caractères proposés par le site.

“Camarades, @chavezcandanga a été réservé, bientôt nous recevrons les messages de notre ‘Comandante’”, a annoncé le chef de l’autorité vénézuélienne des communications, Diosdado Cabello, sur son propre compte Twitter.

Dans certains pays le mot “candanga” se traduit par “diable”, mais au Venezuela il désigne une personne obstinée et rebelle, ou un perturbateur.

Dans la nuit de lundi à mardi, la page @chavezcandanga avait déjà plus de 14.000 “followers” et leur nombre augmentait rapidement, mais aucun message n’y avait encore été mis en ligne.

Lors d’une réunion du conseil des ministres en soirée, Chavez a conseillé à ses partisans de suivre ses premières déclarations dans la nuit. “Je vous conseille de suivre ma page après minuit, je vais me lâcher”, a-t-il dit en riant.

L’utilisation de Twitter a récemment explosé au Venezuela, avec une hausse des inscriptions supérieure à 1.000% en 2009. On y dénombre désormais plus de 200.000 comptes actifs.

Frustrés de le voir monopoliser les médias traditionnels, contraints par la loi à diffuser en intégralité ses longs discours, les opposants se sont tournés sur les sites de réseaux sociaux pour diffuser leurs critiques envers Hugo Chavez ou organiser des rassemblements et des manifestations.

Le président vénézuélien a déjà, à plusieurs reprises cette année, invité ses partisans à se manifester sur internet pour répondre aux opposants.

“Internet est un champ de bataille parce qu’un mouvement de conspiration s’y propage”, avait affirmé Chavez en mars.
 

Première publication : 28/04/2010

  • VENEZUELA

    Le cybermilitant Chavez prêt à lancer sa "révolution bolivarienne" sur le Net

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)