Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Football : la Coupe d'Afrique des nations fait sa révolution

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump : 6 mois à la Maison Blanche

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Le budget de l'armée a connu une érosion constante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les expositions incontournables de l'été 2017

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Emmanuel Macron, "l'adjudant de la République"

En savoir plus

FOCUS

Afrique du Sud : les abandons de bébés en hausse, les adoptions en baisse

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face à Macron, le général de Villiers rend les armes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Remaniement ministériel en Côte d'Ivoire

En savoir plus

Planète

La marée noire menace un des écosystèmes les plus riches du monde

Texte par Aurélie BLONDEL

Dernière modification : 29/04/2010

Biodiversité, tourisme, pêche : l'impact environnemental et économique de la marée noire qui touche le golfe du Mexique pourrait être considérable si le pétrole atteint les côtes de Louisiane, du Mississipi, de l’Alabama et de la Floride.

La nappe d’hydrocarbures qui s’est formée dans le golfe du Mexique suite à l’explosion d’une plateforme pétrolière le 20 avril pourrait toucher les côtes américaines plus tôt que prévu. Et notamment le littoral situé entre la Louisiane et la Floride. "Une petite nappe qui s’est détachée de la principale pourrait atteindre dès ce jeudi soir les côtes de Louisiane", indique Jennifer Knock, spécialiste environnement de FRANCE 24.

 

 

Le pétrole pourrait causer une catastrophe écologique majeure car l’écosystème de cette région est riche et fragile. Il s’agit principalement d’une zone de marais, abritant de nombreuses espèces. Poissons, baleines, alligators, crustacées, tortues marines, dauphins, pélicans et autres oiseaux migrateurs : la zone est un sanctuaire pour la biodiversité. Elle comprend notamment deux importantes réserves naturelles.

"Les oiseaux vont se cacher pour mourir"

Et la nappe arrive à un moment délicat pour la faune : "La période de reproduction a commencé pour de nombreuses espèces comme les truites ou les crevettes", poursuit Jennifer Knock.

La géographie particulière de la région aggrave la situation. Si le pétrole touche les côtes et s'englue dans la végétation, le sable et les sédiments, les travaux de nettoyage et de sauvetage des animaux s’annoncent difficiles. "La zone est constituée de dizaines de milliers d’îlots, d’endroits où il est très difficile de pénétrer", explique sur FRANCE 24 Allain Bougrain-Dubourg, le président de la Ligue de protection des oiseaux.

"Les oiseaux vont se cacher pour mourir, on ne pourra pas les récupérer comme on le ferait sur les plages de l’Atlantique, il peut y avoir une mortalité considérable.

Catastrophe nationale décrétée

Les conséquences de cette catastrophe environnementale pourraient aussi être économiques. Les Etats concernés craignent pour leurs plages et leur tourisme, mais aussi pour leur pêche et leur aquaculture – un pilier important de l’économie locale.

Alors que la Louisiane est le premier producteur américain de crevettes, des éleveurs ont d’ores et déjà déposé une plainte contre BP, l’exploitant de la plateforme à l’origine de cette pollution marine.

Face à ces menaces, la marée noire a été décrétée "catastrophe nationale" jeudi par la Maison Blanche. Celle-ci promet "tous les moyens" pour lutter contre cette pollution. Barack Obama sait que l’impact de cette crise pourrait aussi être politique. La nappe de pétrole arrive en effet quelques semaines après que le président américain a annoncé son souhait d’ouvrir de nouvelles zones à l'exploration pétrolière et gazière au large des côtes, y compris dans le golfe du Mexique.


 

Première publication : 29/04/2010

COMMENTAIRE(S)