Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité du jour : Félix Tshisekedi, secrétaire général adjoint de l'UDPS.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Paris transformé en parc olympique géant

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

geurre en syrie, mossoul, relations russo-américaines Partie 2

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

remaniement ministeriel, brexit, conseil de l'Europe Partie 1

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pour le président Santos, le désarmement des Farc est un "jour historique"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Gouvernement Philippe II : les technocrates aux manettes ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron, l'Européen

En savoir plus

TECH 24

Passe ton code d'abord !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Année France-Colombie : le pays andin à l’honneur dans l’Hexagone

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 29/04/2010

Chine : pour ou contre la "realpolitik" de Sarkozy ?

Exit les entretiens avec le Dalaï Lama, les listes de dissidents : les Sarkozy sont en Chine pour marquer la réconciliation et la fin d’une relation tourmentée avec Pékin… Certains journaux apprécient cette "realpolitik", d’autres critiques la fin des idéaux… A voir aussi : Zahia, le "cadeau" de Ribéry. JEUDI 29 AVRIL.

 

« Les états d’âme des « bobos » – selon le mot d’un conseiller du président – sur les droits de l’homme et le Tibet en seront pour leurs frais : la diplomatie de Nicolas Sarkozy assume désormais sans hésitation la « realpolitik », voila l’analyse faite ce matin par Le Figaro.
 
Et le quotidien poursuit, factuel : « La raideur du protocole chinois l’exaspère et il a gardé un mauvais souvenir – tout comme Barack Obama – des blocages chinois au sommet de Copenhague. Mais il prend acte que la Chine sort renforcée de la crise. « Nous avons besoin d’eux pour réussir le G20 l’année prochaine », note froidement un diplomate. »
 
Libération est en revanche très critique, et attaque l’attitude de Nicolas Sarkozy via l’exposition de Shanghai.
 
« L’Exposition universelle de Shanghai n’est qu’une somptueuse mise en scène à la gloire du régime chinois. (…) Autant de tours, autant de stades, autant de feux d’artifice pour faire oublier l’envers du décor : les accidents de mine par milliers, les réfugiés des tremblements de terre, les bidonvilles (…). Une démonstration de force pour effacer les violations des droits de l’homme et de toutes les minorités, les enfermements et la torture… »
 
Et c’est là qu’arrive l’attaque proprement dite : « Lors de l’une de ses dernières visites en Chine, Nicolas Sarkozy avait emporté une liste de prisonniers politiques fournie par Cohn-Bendit. Il avait rencontré le dalaï-lama en Pologne. »
 
« Des gestes qui n’ont pas été renouvelés pour un voyage d’Etat voué à la "normalisation". Pour le régime chinois, la France est le maillon faible en Europe et Pékin a su se jouer de son Président. Dans la grande scénographie de Shanghai, Sarkozy n’est pas un acteur, juste un figurant »
 
Pour les lecteurs qui souhaitent s’arrêter sur des aspects plus légers de cette visite, il faut lire Le Parisien.
 
« Le président Hu Jintao est tout sourire quand il prend la parole lors du point de presse des deux chefs de l’Etat, (…) Il l’est encore davantage, un peu plus tard, quand, avant le dîner d’Etat, il prend par la taille la première dame française qui vient d’arriver ».
 
« Entre la soupe aux Saint Jacques et le cabillaud, la fanfare de l’armée populaire de libération de la Chine a joué deux morceaux du répertoire de Carla Bruni. Une choriste a chanté, en français, « Tout le monde est une drôle de personne ». « La Noyée » a été interprétée au saxophone. Nicolas Sarkozy avait choisi de très beaux cadeaux pour ses hôtes : deux stylos collection Shanghai de chez Dupont et d’antiques photos du pavillon chinois de l’Exposition universelle de Paris, cuvée 1900. »
 
 
 
Retrouvez les autres articles cités dans cette revue de presse en cliquant sur les liens suivants :
 
Churchill, les États-Unis et l’Euro, La Croix
 
Les dockers du Pirée n’ont pas à payer la facture de la faillite, L’Humanité
 
Zahia : « J’étais le cadeau d’anniversaire de Ribéry », Paris-Match
 
 
 
Les liens soulignés renvoient, lorsque cela est possible, vers les articles cités, mais certains journaux offrent à leurs lecteurs un contenu web différent du contenu papier.
 
 
Retrouvez tous les matins en direct sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, à 6h23 et 7h10 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

Et aussi : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 en devenant fan sur Facebook.

 

Par Stanislas DE SAINT HIPPOLYTE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

26/06/2017 Revue de presse française

"Hollande, Macron, passage de témoin"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 26 juin, la suite des concertations sur la réforme du Code du travail, la rentrée des parlementaires, et l’état comateux du PS.

En savoir plus

23/06/2017 Brexit

"Theresa, pas besoin de partir!"

Au menu de la revue de presse internationale de ce vendredi 23 juin, le sommet européen de Bruxelles, la colère des Afro-Américains face aux "bavures" policières et la naissance...

En savoir plus

23/06/2017 Brexit

"Et si le Royaume-Uni restait..."

L’Europe et l’avenir de la Grande-Bretagne sont à la une de la presse française en ce vendredi 23 juin. Au menu également : le retour chez lui, à Pau, de François Bayrou après sa...

En savoir plus

22/06/2017 Obamacare

"Chapeau bas, Queen Élisabeth !"

Dans cette revue de presse internationale du jeudi 22 juin : des indiscrétions sur le projet de réforme de santé aux États-Unis, le chapeau de la reine Élisabeth II est-il...

En savoir plus

22/06/2017 Remaniement ministériel

"Bayrou out : pas de quartiers"

La presse française s’intéresse évidemment en long et en large au remaniement ministériel intervenu hier en début de soirée. Pendant ce temps-là, la droite se déchire à...

En savoir plus