Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

EUROPE

Michel Barnier prône la création d'une agence de notation européenne

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/07/2010

Le commissaire européen chargé des services financiers confie réfléchir à la création d'une agence de notation européenne. Le pouvoir dont disposent celles qui existent actuellement a été très critiqué à l'occasion de la crise grecque.

REUTERS - Le commissaire européen au Marché intérieur, Michel Barnier, envisage la création d’une agence de notation supplémentaire, européenne, qui viendrait s’ajouter aux trois agences qui existent dans le monde.

Dans plusieurs médias français, il a prôné vendredi plus de transparence dans le fonctionnement des trois agences d’origine anglo-saxonnes (Standard & Poor’s, Moody’s et Fitch), dont le rôle est critiqué dans la crise de la dette grecque.

“J’ai été surpris de la manière dont elles ont dégradé la notation grecque brutalement. Je ne vais pas me prononcer sur le résultat mais je pense qu’il faut davantage de considération quand on fait une notation sur un Etat”, a déclaré Michel Barnier sur France 24. Il estime qu’il faut prendre en compte “le contexte dans lequel ce pays se trouve”.

Selon le commissaire européen, le “paysage des agences” est trop concentré. “Je réfléchis sans improvisation à l’idée, à la faisabilité et à la valeur ajoutée d’une agence européenne”, explique-t-il dans Les Echos.

Sur France 24, il a dit ne pas savoir quelle forme cette nouvelle entité pourrait avoir. “Je ne peux pas aujourd’hui dire si ce sera une agence publique, une agence privée ou une agence issue d’un partenariat privé-public”, a-t-il expliqué.

Le président de l’Autorité française des marchés financiers, Jean-Pierre Jouyet, a également sévèrement critiqué le comportement des agences de notation vendredi.

“Ce que j’attends, c’est qu’elles soient objectives et qu’elles notent les Etats souverains de la même façon qu’elles notent les banques américaines. Alors je dirai qu’elle font correctement leur travail”, a-t-il déclaré sur RMC et BFM TV.

Actuellement, “j’ai le sentiment qu’on se fait un peu plus de publicité en dégradant les Etats européens qu’en notant le bilan des banques américaines”, a-t-il dit.

En début de semaine, l’agence Standard & Poor’s a de nouveau dégradé la note de la Grèce avant d’alerter sur les situations budgétaires du Portugal et de l’Espagne, provoquant l’affolement des marchés.

Jeudi, une analyste de Moody’s a dit à Reuters que son agence pourrait à son tour abaisser la note de la Grèce en catégorie spéculative.

Première publication : 30/04/2010

  • ZONE EURO

    Les tractations s'accélèrent pour éviter la contagion de la crise grecque

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    La note de la Grèce et celle du Portugal abaissées, les Bourses s'affolent

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)