Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Les "manoeuvres tactiques" de Mahmoud Abbas

En savoir plus

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (partie 2)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le retour de Wade à Dakar : la polémique enfle

En savoir plus

  • Accord Hamas-Fatah : Israël suspend les négociations de paix

    En savoir plus

  • De la guerre civile aux portes de Paris, parcours de réfugiées syriennes

    En savoir plus

  • En direct : Moscou lance des manœuvres militaires à la frontière ukrainienne

    En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : deux candidats face à Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Abdoulaye Wade bloqué au Maroc, confusion sur son retour à Dakar

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

  • Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • Platini doute que le PSG respecte le fair-play financier

    En savoir plus

  • Le président colombien rétablit le maire de Bogota dans ses fonctions

    En savoir plus

  • Le projet ferroviaire du grand Tunis remis sur les rails

    En savoir plus

  • RD Congo : plus de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

Moyen-orient

Hillary Clinton met la Syrie en garde contre les livraisons d'armes au Hezbollah

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/04/2010

Lors d'un discours prononcé devant un groupe d'influence pro-israélien, la secrétaire d'État américaine a, pour la deuxième fois en 10 jours, haussé le ton à l'encontre de Damas, soupçonné de fournir des armes au Hamas et au Hezbollah.

AFP - La chef de la diplomatie américaine, Hillary Clinton, a réclamé jeudi aux Etats arabes plus d'efforts auprès d'Israël et des Palestiniens pour faire avancer le processus de paix au Proche-Orient, mettant au passage la Syrie en garde contre les livraisons d'armes au Hezbollah.

"Il faut des mesures précises pour montrer aux Israéliens et aux Palestiniens, et à leurs propres peuples, que la paix est possible et qu'elle apportera des bénéfices tangibles", a-t-elle déclaré devant la Commission juive américaine (AJC), un groupe d'influence juif américain, selon le texte de son discours transmis à la presse.

La première demande de Mme Clinton visait directement la Syrie et ses transferts d'armes au Hezbollah et au Hamas. Elle a directement averti le président syrien Bachar al-Assad que ses "décisions pourraient signifier la guerre ou la paix dans la région".

La livraison d'armes aux miliciens chiites libanais du Hezbollah, "en particulier de missiles à longue portée", menacerait la sécurité d'Israël, "déstabiliserait profondément la région" et violerait la résolution de l'ONU régulant les importations d'armes au Liban, a-t-elle souligné.

Les Etats-Unis accusent la Syrie et l'Iran de livrer au mouvement chiite libanais Hezbollah des roquettes et des missiles de plus en plus sophistiqués.

Le président israélien Shimon Peres a, de son côté, récemment accusé la Syrie de fournir au Hezbollah des missiles Scud, susceptibles d'atteindre l'ensemble du territoire d'Israël.

Les pays arabes, a affirmé Hillary Clinton, doivent aussi continuer à soutenir le président palestinien Mahmoud Abbas dans sa volonté de négocier avec Israël.

Les ministres des Affaires étrangères des pays arabes se réunissent samedi. M. Abbas a affirmé qu'il espérait de leur part une "réponse positive" à la proposition américaine de reprise des discussions avec Israël.

Troisième point pour la secrétaire d'Etat: les Arabes "doivent faire plus" financièrement pour abonder le budget de l'Autorité palestinienne et les efforts pour bâtir l'Etat palestinien.

Enfin, les pays arabes doivent "tendre la main au public israélien, et démontrer que l'isolement régional d'Israël prend fin".

Quant à l'Etat juif, a-t-elle répété, il doit "faire sa part, en respectant les aspirations légitimes des Palestiniens, en mettant fin aux activités de colonisation, en répondant aux besoins humanitaires à Gaza, et en soutenant les efforts de l'Autorité palestinienne pour bâtir les institutions".

Hillary Clinton a dit souhaiter de toutes les parties des "pas concrets".

"Les peuples de la région méritent de ne plus connaître la culture de peur et d'hostilité qui a dominé leurs vies pendant des décennies", a-t-elle conclu, dans un discours réaffirmant par ailleurs le force de l'alliance entre les Etats-Unis et Israël.

"Nous nous tiendrons toujours au côté d'Israël", a dit la secrétaire d'Etat, en présence notamment du ministre israélien de la Défense Ehud Barak.

Les relations entre l'administration Obama et le gouvernement Netanyahu ont connu un coup de froid après l'annonce de nouvelles colonies à Jérusalem-Est en mars, en pleine visite dans la Ville Sainte du vice-président américain Joe Biden.

Mme Clinton a réaffirmé jeudi que seule la paix avec ses voisins permettra à Israël d'être "vraiment en sécurité".

Elle s'exprimait à quelques jours d'un nouveau voyage dans la région de l'émissaire américain George Mitchell, qui tente inlassablement de relancer des négociations indirectes entre Israël et les Palestiniens, qui ont cessé fin 2008.
 

Première publication : 30/04/2010

  • ISRAËL

    Le Hamas réalise un dessin animé sur le soldat Gilad Shalit

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Deux roquettes s'écrasent à proximité de la ville israélienne d'Eilat

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Washington durcit le ton contre Damas

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)