Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

L'UMP en crise : entre dette et règlements de compte

En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Brésil - Allemagne : "Les joueurs brésiliens ont souillé un maillot sacré"

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Le Hamas vise Jérusalem et Tel-Aviv, Israël poursuit ses raids

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

  • Pour Kiev, "la 'libération' de Donetsk risque de poser des problèmes"

    En savoir plus

  • Somalie : un assaut shebab sur le palais présidentiel repoussé

    En savoir plus

Economie

L'Allemagne adopte le plan d'aide à la Grèce

©

Vidéo par Christophe DANSETTE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/05/2010

L'Allemagne a adopté une loi débloquant 22,4 milliards d'euros sur 3 ans pour aider la Grèce. La chambre haute du Parlement a ratifié la loi, comme les députés du Bundestag un peu plus tôt. Le président doit signer le texte en fin de journée.

AFP - La chambre haute du parlement allemand, le Bundesrat, a donné vendredi son aval au déblocage des fonds pour Athènes, sous forme de prêts pouvant atteindre 22,4 milliards d'euros sur trois ans.
   
Le "loi de stabilisation de l'union monétaire" avait été approuvée quelques heures plus tôt par les députés du Bundestag, la chambre basse.

Les contributions (en euros) des États de la zone euro

Les gouvernements de la zone euro vont prêter 80 milliards d'euros à la Grèce sur trois ans.

Allemagne : 22,33 milliards

France : 16,77 milliards

Italie : 14,74 milliards 

Espagne : 9,79 milliards

Pays-Bas : 4,7 milliards

Belgique : 2,86 milliards

Autriche : 2,29 milliards

Portugal : 2,06 milliards

Finlande : 1,48 milliard

Irlande : 1,31 milliard

Slovaquie : 820 millions

Slovénie : 390 millions 

Luxembourg : 210 millions

Chypre : 160 millions

Malte : 70 millions


   
Elle devait être signée par le président de la République Horst Köhler, qui a déjà indiqué qu'il le ferait, permettant à la chancelière Angela Merkel de participer au sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de Bruxelles à partir de 17H00 GMT avec un texte ratifié sous le bras.
   
Elle permettra de débloquer le crédit de la banque publique KfW à Athènes, qui sera garanti par l'Etat fédéral allemand. Cette année, l'Allemagne prêtera 8,4 milliards d'euros à la Grèce, puis jusqu'à 14 milliards d'euros supplémentaires en 2011 et 2012.
   
Le pays sera ainsi le plus gros contributeur au plan de soutien à la Grèce, qui prévoit un maximum de 80 milliards d'euros de crédits bilatéraux des pays de la zone euro et 30 milliards d'euros du Fonds monétaire international (FMI) sur trois ans.
   
L'Allemagne s'est faite prier avant de consentir à un geste envers Athènes, alors que l'opinion publique y est hostile et à l'approche d'un scrutin régional dimanche à haut risque pour la coalition dirigée par Mme Merkel.
   
Au Bundesrat, où siègent les représentants des 16 Etats régionaux allemands (Länder), la coalition d'Angela Merkel entre conservateurs et libéraux est majoritaire. Elle perdrait cette majorité si elle était battue dimanche.
   
Le processus législatif avait été énormément accéléré pour pouvoir venir en aide rapidement à la Grèce au bord du gouffre. Toutes les étapes d'adoption d'une loi, bouclées en moins d'une semaine, prennent d'ordinaire des mois.
 

Première publication : 07/05/2010

  • FRANCE

    L'Assemblée approuve la contribution française au plan d'aide à la Grèce

    En savoir plus

  • GRÈCE

    L'Eurogroupe devrait déclencher le plan d'aide à la Grèce dimanche

    En savoir plus

  • SONDAGES

    Plus de la moitié des Allemands sont opposés à un soutien financier à la Grèce

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)