Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

Economie

L'Allemagne adopte le plan d'aide à la Grèce

Vidéo par Christophe DANSETTE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/05/2010

L'Allemagne a adopté une loi débloquant 22,4 milliards d'euros sur 3 ans pour aider la Grèce. La chambre haute du Parlement a ratifié la loi, comme les députés du Bundestag un peu plus tôt. Le président doit signer le texte en fin de journée.

AFP - La chambre haute du parlement allemand, le Bundesrat, a donné vendredi son aval au déblocage des fonds pour Athènes, sous forme de prêts pouvant atteindre 22,4 milliards d'euros sur trois ans.
   
Le "loi de stabilisation de l'union monétaire" avait été approuvée quelques heures plus tôt par les députés du Bundestag, la chambre basse.

Les contributions (en euros) des États de la zone euro

Les gouvernements de la zone euro vont prêter 80 milliards d'euros à la Grèce sur trois ans.

Allemagne : 22,33 milliards

France : 16,77 milliards

Italie : 14,74 milliards 

Espagne : 9,79 milliards

Pays-Bas : 4,7 milliards

Belgique : 2,86 milliards

Autriche : 2,29 milliards

Portugal : 2,06 milliards

Finlande : 1,48 milliard

Irlande : 1,31 milliard

Slovaquie : 820 millions

Slovénie : 390 millions 

Luxembourg : 210 millions

Chypre : 160 millions

Malte : 70 millions


   
Elle devait être signée par le président de la République Horst Köhler, qui a déjà indiqué qu'il le ferait, permettant à la chancelière Angela Merkel de participer au sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de Bruxelles à partir de 17H00 GMT avec un texte ratifié sous le bras.
   
Elle permettra de débloquer le crédit de la banque publique KfW à Athènes, qui sera garanti par l'Etat fédéral allemand. Cette année, l'Allemagne prêtera 8,4 milliards d'euros à la Grèce, puis jusqu'à 14 milliards d'euros supplémentaires en 2011 et 2012.
   
Le pays sera ainsi le plus gros contributeur au plan de soutien à la Grèce, qui prévoit un maximum de 80 milliards d'euros de crédits bilatéraux des pays de la zone euro et 30 milliards d'euros du Fonds monétaire international (FMI) sur trois ans.
   
L'Allemagne s'est faite prier avant de consentir à un geste envers Athènes, alors que l'opinion publique y est hostile et à l'approche d'un scrutin régional dimanche à haut risque pour la coalition dirigée par Mme Merkel.
   
Au Bundesrat, où siègent les représentants des 16 Etats régionaux allemands (Länder), la coalition d'Angela Merkel entre conservateurs et libéraux est majoritaire. Elle perdrait cette majorité si elle était battue dimanche.
   
Le processus législatif avait été énormément accéléré pour pouvoir venir en aide rapidement à la Grèce au bord du gouffre. Toutes les étapes d'adoption d'une loi, bouclées en moins d'une semaine, prennent d'ordinaire des mois.
 

Première publication : 07/05/2010

  • FRANCE

    L'Assemblée approuve la contribution française au plan d'aide à la Grèce

    En savoir plus

  • GRÈCE

    L'Eurogroupe devrait déclencher le plan d'aide à la Grèce dimanche

    En savoir plus

  • SONDAGES

    Plus de la moitié des Allemands sont opposés à un soutien financier à la Grèce

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)