Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

"Force de Sibérie" : l'appel de la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Comme le disait ma grand-mère"

En savoir plus

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ben l'Oncle Soul toujours en plein rêve pour son deuxième album

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le trio CAB, un voyage musical entre Afrique, Brésil et Caraïbes

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Quand Manuel Valls tente de faire disparaître ses tweets

En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • Rythme scolaire : la rentrée chahutée par des maires récalcitrants

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Mercato : l’AS Monaco prête Radamel Falcao à Manchester United

    En savoir plus

  • Washington annonce avoir mené un raid contre les Shebab somaliens

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

  • Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

    En savoir plus

  • Hong Kong en rébellion contre l’emprise de Pékin

    En savoir plus

  • Cisjordanie : les États-Unis exhortent Israël à renoncer aux expropriations

    En savoir plus

  • Face à l'avancée de l'EI en Irak, la peur gagne l'Iran

    En savoir plus

  • Et si la France vendait la Joconde pour éponger ses dettes ?

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Le pape organise un "match pour la paix" avec des stars du foot

    En savoir plus

  • Le Premier ministre de retour au Lesotho après un "coup d'État"

    En savoir plus

Economie

L'Allemagne adopte le plan d'aide à la Grèce

Vidéo par Christophe DANSETTE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/05/2010

L'Allemagne a adopté une loi débloquant 22,4 milliards d'euros sur 3 ans pour aider la Grèce. La chambre haute du Parlement a ratifié la loi, comme les députés du Bundestag un peu plus tôt. Le président doit signer le texte en fin de journée.

AFP - La chambre haute du parlement allemand, le Bundesrat, a donné vendredi son aval au déblocage des fonds pour Athènes, sous forme de prêts pouvant atteindre 22,4 milliards d'euros sur trois ans.
   
Le "loi de stabilisation de l'union monétaire" avait été approuvée quelques heures plus tôt par les députés du Bundestag, la chambre basse.

Les contributions (en euros) des États de la zone euro

Les gouvernements de la zone euro vont prêter 80 milliards d'euros à la Grèce sur trois ans.

Allemagne : 22,33 milliards

France : 16,77 milliards

Italie : 14,74 milliards 

Espagne : 9,79 milliards

Pays-Bas : 4,7 milliards

Belgique : 2,86 milliards

Autriche : 2,29 milliards

Portugal : 2,06 milliards

Finlande : 1,48 milliard

Irlande : 1,31 milliard

Slovaquie : 820 millions

Slovénie : 390 millions 

Luxembourg : 210 millions

Chypre : 160 millions

Malte : 70 millions


   
Elle devait être signée par le président de la République Horst Köhler, qui a déjà indiqué qu'il le ferait, permettant à la chancelière Angela Merkel de participer au sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de Bruxelles à partir de 17H00 GMT avec un texte ratifié sous le bras.
   
Elle permettra de débloquer le crédit de la banque publique KfW à Athènes, qui sera garanti par l'Etat fédéral allemand. Cette année, l'Allemagne prêtera 8,4 milliards d'euros à la Grèce, puis jusqu'à 14 milliards d'euros supplémentaires en 2011 et 2012.
   
Le pays sera ainsi le plus gros contributeur au plan de soutien à la Grèce, qui prévoit un maximum de 80 milliards d'euros de crédits bilatéraux des pays de la zone euro et 30 milliards d'euros du Fonds monétaire international (FMI) sur trois ans.
   
L'Allemagne s'est faite prier avant de consentir à un geste envers Athènes, alors que l'opinion publique y est hostile et à l'approche d'un scrutin régional dimanche à haut risque pour la coalition dirigée par Mme Merkel.
   
Au Bundesrat, où siègent les représentants des 16 Etats régionaux allemands (Länder), la coalition d'Angela Merkel entre conservateurs et libéraux est majoritaire. Elle perdrait cette majorité si elle était battue dimanche.
   
Le processus législatif avait été énormément accéléré pour pouvoir venir en aide rapidement à la Grèce au bord du gouffre. Toutes les étapes d'adoption d'une loi, bouclées en moins d'une semaine, prennent d'ordinaire des mois.
 

Première publication : 07/05/2010

  • FRANCE

    L'Assemblée approuve la contribution française au plan d'aide à la Grèce

    En savoir plus

  • GRÈCE

    L'Eurogroupe devrait déclencher le plan d'aide à la Grèce dimanche

    En savoir plus

  • SONDAGES

    Plus de la moitié des Allemands sont opposés à un soutien financier à la Grèce

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)