Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

Amériques

David Kernell pourrait prendre 20 ans pour avoir piraté la boîte mail de Sarah Palin

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 01/05/2010

Reconnu coupable par un jury du Tennessee, David Kernell encourt 20 ans de prison pour s'être introduit illégalement sur le compte Yahoo! de Sarah Palin lors de la campagne présidentielle 2008.

David Kernell va peut-être passer les vingt prochaines années de sa vie en prison. Ce jeune Américain de 22 ans a été reconnu coupable, vendredi, d'avoir piraté le compte email de Sarah Palin. La publication en ligne des messages de l’ex-colistière du candidat républicain John McCain en 2008 avait fait grand bruit lors de la campagne présidentielle.

Un jury du Tennessee a retenu à l’encontre de David Kernell les charges d’intrusion illégale sur un compte internet et d’obstruction à la justice. En revanche, les jurés l’ont blanchi de l’accusation de fraude électronique et ne sont pas tombés d’accord sur celle de vol d’identité.

Il risque respectivement 1 an de prison ferme et 100 000 dollars d’amende pour s’être introduit sur la messagerie de Sarah Palin et surtout 20 ans de prison et 250 000 dollars pour l’accusation d’obstruction à la justice. La date du jugement sur la sentence n’a pas encore été fixée.

Blague potache ou Watergate ?

Peu après l'annonce du verdict, la républicaine Sarah Palin a posté un message victorieux sur sa page Facebook où elle compare David Kernell aux plombiers de l’affaire Watergate. Elle estime qu’à l’instar du Watergate qui avait coûté la présidence à Richard Nixon, le pirate - par ailleurs fils d’un représentant démocrate du Tennessee – avait ainsi tenté d’influencer le cours de la campagne présidentielle de 2008.

A l’époque des faits, en 2008, David Kernell étudiait à l’université du Tennessee. Ses avocats ont d’ailleurs tenté, sans succès, de faire passer son piratage pour une blague de potache. Il avait, sous le pseudo Rubico, posté le 6 septembre sur le forum 4Chan – connu pour publier tout et n’importe quoi – des photos issues du compte mail Yahoo! de Sarah Palin et expliqué comment il s'était introduit dans la messagerie de Sarah Palin.

Pour accéder à la boîte mail de l’ex-gouverneure de l’Alaska, il avait réussi à changer le mot de passe de son compte Yahoo! : le jeune homme avait en effet trouvé la réponse à la "question secrète" grâce à des informations sur la page Wikipedia de la politicienne…

Il n’aura fallu qu’un mois au FBI et à la police pour identifier David Kernell derrière le pseudo Rubico. Juste avant d’être arrêté, le jeune homme avait effacé toutes les traces du piratage sur son ordinateur. Une précaution qui lui a valu l'accusation d’obstruction à la justice - une accusation qui pourrait lui coûter très chère.

Première publication : 01/05/2010

COMMENTAIRE(S)