Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Maroc: Nasser Zefzafi, le leader de la contestation populaire arrêté

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Festival "afroféministe" : le compromis de la maire de Paris

En savoir plus

FOCUS

Soudan du Sud : la famine, arme de guerre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : et la Palme d'or est attribuée à...

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Merkel-Trump, je t'aime moi non plus"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France - Russie : des relations économiques pas si frileuses

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron, président à poigne"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Costa-Gavras, le cinema engagé sur la Croisette

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lutte contre le terrorisme en Europe : et maintenant ?...

En savoir plus

Afrique

Deux attentats meurtriers visent une mosquée des Shebab

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/05/2010

Au moins 25 personnes ont trouvé la mort et des dizaines d'autres ont été blessées lors de deux attentats qui se sont produits sur un marché de Mogadiscio, non loin d'une mosquée fréquentée par le groupe islamiste radical des Shebab.

AFP - Au moins vingt-cinq personnes ont été tuées samedi et des dizaines blessées dans deux explosions survenues près d'une mosquée dans un marché fréquenté de Mogadiscio, la capitale de la Somalie où une rébellion islamiste combat le gouvernement, ont déclaré des responsables.
   
Les explosions, dont la cause n'a pas été déterminée, ont secoué le marché de Bakara, un fief islamiste, au moment où les gens étaient rassemblés pour les prières de la mi-journée.
   
"C'était un acte de terrorisme perpétré par des mercenaires engagés par le soi disant gouvernement somalien", a affirmé un responsable du groupe rebelle des Shebab, cheikh Ali Mohamud Rage.
   
"Le nombre de corps que j'ai réunis s'élève à 25", a déclaré à l'AFP le chef des services des ambulances de Mogadiscio, Ali Muse.

Helen Vesperini, correspondante AFP pour France 24


   
Cheikh Rage a déclaré de son côté ne pas être en mesure de donner le nombre précis de victimes mais a confirmé que "des dizaines de personnes avaient été tuées et blessées".
   
Un autre responsable des Shebab a ajouté que les explosions visaient un de leurs chefs, cheikh Fu'ad Mohamed Khalaf, aussi connu sous le nom de Fu'ad Shongole, qui se trouvait à l'intérieur de l'édifice religieux, précisant sous couvert de l'anonymat qu'il n'avait pas été touché. Selon cheikh Rage, le chef a été légèrement blessé au bras droit mais s'en sortira.
   
Les Shebab, dont la direction a fait allégeance à Al-Qaida, combat le gouvernement somalien et ses alliés de l'Union africaine, aux côtés d'un plus petit groupe islamiste, le Hezb al-Islam.
   
"Beaucoup de gens étaient à l'intérieur de la mosquée quand les fortes explosions ont eu lieu. Je n'étais pas loin et j'ai vu des gens qu'on sortait de la mosquée, tous saignaient, certains étaient déjà morts", a déclaré un témoin,  Shukri Yahye.
   
"C'étaient les plus grosses explosions qui se sont jamais produites dans Bakara. J'étais près de la mosquée et c'était difficile de faire la différence entre les morts et les blessés", a ajouté de son coté un épicier, Abdulahi Mohamed Hersi, estimant qu'une trentaine de gens avaient été tués.
   
"Je m'apprêtais à quitter le quartier quand la première explosion s'est produite près d'une porte de la mosquée et il y a eu des flammes et de la fumée partout. C'était terrible", a dit un blessé léger, Adan Weli.
 

Première publication : 01/05/2010

COMMENTAIRE(S)