Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Tunisie se prépare à voter

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Sommet européen sur l'emploi : la croissance à l'ordre du jour

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La chasse au carbone

En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

  • L’Algérie refuse de remplacer le Maroc pour l’organisation de la CAN-2015

    En savoir plus

  • François Hollande inaugure la Fondation Vuitton à Paris

    En savoir plus

  • Paris et Berlin s'entendent pour stimuler l'investissement en Europe

    En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Kate et William attendent leur deuxième enfant pour avril

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

  • La crainte s'empare des Iraniennes après des attaques à l'acide

    En savoir plus

  • Le gouvernement japonais fragilisé après la démission de deux ministres

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

EUROPE

Athènes doit dévoiler son plan de sauvetage

Vidéo par Marion GAUDIN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/05/2010

Le gouvernement grec s'apprête à détailler son plan de rigueur alors que les ministres des Finances de la zone euro doivent se réunir ce dimanche pour décider d'une éventuelle aide, qui pourrait s'élever à 120 milliards d'euros.

AFP - La Grèce dévoile son nouveau plan d'austérité draconien négocié en contrepartie d'une aide de plus de 100 milliards d'euros sur trois ans du FMI et de l'Union européenne, dont le déblocage sera débattu dimanche après-midi à Bruxelles par les ministres des Finances de la zone euro.

L'accord entre Athènes, l'Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI) en vue du déblocage de l'aide financière à la Grèce en échange d'un très net durcissement de sa cure d'austérité a été conclu samedi soir, a dit à l'AFP une source du ministère des Finances.

Le Premier ministre grec Georges Papandréou doit annoncer dimanche matin, en conseil des ministres, les détails de l'accord.

M. Papandréou doit ouvrir à 06H30 GMT (09H30 locales) cette réunion par une allocution retranmise en direct par la télévision, pour "annoncer l'accord et en poser le cadre politique", selon des sources gouvernementales.

Sauf imprévu, son ministre des Finances Georges Papaconstantinou doit ensuite présenter les nouvelles mesures d'austérité exigées par le Fonds monétaire international et les partenaires européens d'Athènes, qu'il détaillera au cours d'une conférence de presse prévue à 08H30 GMT.

Menées depuis le 21 avril à Athènes par des représentants de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne (BCE) et du FMI, les négociations se sont poursuivies jusque tard samedi au ministère de l'Economie.

Les négociateurs se sont entendus sur "un texte commun présentant de manière détaillée les mesures et les modalités de l'aide", selon une de ces sources.

Ouvrant la voie au déblocage de 100 à 120 milliards d'euros sur trois ans pour aider le pays à faire face à une dette de près de 300 milliards d'euros, l'accord sera ensuite examiné par les ministres des Finances de la zone euro, réunis à Bruxelles à 14H00 GMT.

L'aval final devra être donné par les chefs d'Etat et de gouvernement, probablement le 7 ou le 8 mai.

Les nouvelles mesures, d'une sévérité jamais égalée en Europe, viennent durcir un cure de rigueur adoptée en mars pour résorber le décifit public grec qui a atteint en 2009 près de 14% du produit intérieur brut.

Elles inclueraient selon les médias grecs la suppression de deux mois de salaire sur 14 pour les fonctionnaires et autant de mois de pension pour les retraités du public et du privé, ainsi qu'une nouvelle hausse de 1 à 2 points de la TVA.

Les centrales syndicales ont déjà dénoncé ce plan, contre lequel 20.000 personnes ont manifesté samedi à Athènes et Salonique à l'occasion du 1er mai. Une grève générale dans le public et le privé, la troisième depuis fin février, est prévue mercredi.

L'aide à la Grèce faisait l'objet depuis février de laborieuses tractations, essentiellement du fait des réserves de l'Allemagne, qui a cédé face à la menace d'un défaut de paiement du pays et d'une contagion de la crise à d'autres pays de la zone euro.
 

Première publication : 02/05/2010

  • GRÈCE

    L'Eurogroupe devrait déclencher le plan d'aide à la Grèce dimanche

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Échauffourées en marge des cortèges du 1er Mai à Athènes et Salonique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)