Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

EUROPE

Athènes doit dévoiler son plan de sauvetage

Vidéo par Marion GAUDIN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/05/2010

Le gouvernement grec s'apprête à détailler son plan de rigueur alors que les ministres des Finances de la zone euro doivent se réunir ce dimanche pour décider d'une éventuelle aide, qui pourrait s'élever à 120 milliards d'euros.

AFP - La Grèce dévoile son nouveau plan d'austérité draconien négocié en contrepartie d'une aide de plus de 100 milliards d'euros sur trois ans du FMI et de l'Union européenne, dont le déblocage sera débattu dimanche après-midi à Bruxelles par les ministres des Finances de la zone euro.

L'accord entre Athènes, l'Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI) en vue du déblocage de l'aide financière à la Grèce en échange d'un très net durcissement de sa cure d'austérité a été conclu samedi soir, a dit à l'AFP une source du ministère des Finances.

Le Premier ministre grec Georges Papandréou doit annoncer dimanche matin, en conseil des ministres, les détails de l'accord.

M. Papandréou doit ouvrir à 06H30 GMT (09H30 locales) cette réunion par une allocution retranmise en direct par la télévision, pour "annoncer l'accord et en poser le cadre politique", selon des sources gouvernementales.

Sauf imprévu, son ministre des Finances Georges Papaconstantinou doit ensuite présenter les nouvelles mesures d'austérité exigées par le Fonds monétaire international et les partenaires européens d'Athènes, qu'il détaillera au cours d'une conférence de presse prévue à 08H30 GMT.

Menées depuis le 21 avril à Athènes par des représentants de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne (BCE) et du FMI, les négociations se sont poursuivies jusque tard samedi au ministère de l'Economie.

Les négociateurs se sont entendus sur "un texte commun présentant de manière détaillée les mesures et les modalités de l'aide", selon une de ces sources.

Ouvrant la voie au déblocage de 100 à 120 milliards d'euros sur trois ans pour aider le pays à faire face à une dette de près de 300 milliards d'euros, l'accord sera ensuite examiné par les ministres des Finances de la zone euro, réunis à Bruxelles à 14H00 GMT.

L'aval final devra être donné par les chefs d'Etat et de gouvernement, probablement le 7 ou le 8 mai.

Les nouvelles mesures, d'une sévérité jamais égalée en Europe, viennent durcir un cure de rigueur adoptée en mars pour résorber le décifit public grec qui a atteint en 2009 près de 14% du produit intérieur brut.

Elles inclueraient selon les médias grecs la suppression de deux mois de salaire sur 14 pour les fonctionnaires et autant de mois de pension pour les retraités du public et du privé, ainsi qu'une nouvelle hausse de 1 à 2 points de la TVA.

Les centrales syndicales ont déjà dénoncé ce plan, contre lequel 20.000 personnes ont manifesté samedi à Athènes et Salonique à l'occasion du 1er mai. Une grève générale dans le public et le privé, la troisième depuis fin février, est prévue mercredi.

L'aide à la Grèce faisait l'objet depuis février de laborieuses tractations, essentiellement du fait des réserves de l'Allemagne, qui a cédé face à la menace d'un défaut de paiement du pays et d'une contagion de la crise à d'autres pays de la zone euro.
 

Première publication : 02/05/2010

  • GRÈCE

    L'Eurogroupe devrait déclencher le plan d'aide à la Grèce dimanche

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Échauffourées en marge des cortèges du 1er Mai à Athènes et Salonique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)