Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris dimanche matin

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Coupe de la Ligue : le PSG pour sauver sa saison, Lyon pour la bonifier

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

Amériques

BP s'engage à payer la facture de la marée noire

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/05/2010

Alors que Barack Obama accentue la pression sur BP, la compagnie pétrolière responsable de la marée noire en Louisiane assure dans un communiqué publié ce lundi qu'elle paiera "tous les coûts nécessaires [...] de nettoyage".

AFP - La compagnie pétrolière britannique BP, exploitant de la plate-forme qui a sombré dans le Golfe du Mexique, paiera "tous les coûts nécessaires et appropriés de nettoyage" de la marée noire, a-t-elle assuré dans un communiqué publié lundi.

"BP assume la responsabilité de la réponse à la marée noire (...) Nous la nettoierons", affirme le groupe dans un communiqué publié sur un site internet dédié à la gestion de la catastrophe écologique.

Le président américain, Barack Obama, avait incriminé BP dimanche au cours d'une visite sur les côtes de Louisiane: "Que les choses soient bien claires: BP est responsable de cette fuite. BP paiera".

Le puits foré sous la plate-forme lâche chaque jour quelque 800.000 litres de pétrole en mer.

Le groupe s'engage par ailleurs "à payer toutes les demandes d'indemnisations légitimes et objectivement vérifiables pour des pertes et dommages liés à la marée noire", en citant notamment les dommages aux biens, les atteintes aux personnes et les pertes commerciales.

Selon le New York Times, la loi fédérale américaine limite à 75 millions de dollars la responsabilité de BP en cas de marée noire, en dehors des coûts de nettoyage.

Un fonds fédéral, abondé par une taxe sur le pétrole, pourrait couvrir jusqu'à 1 milliards de dollars de réparations, selon le quotidien américain.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole de BP a déclaré ne pas être informé de cette limite de responsabilité fixée à 75 millions de dollars.

"Le message de BP est que le groupe est 'responsable de la réponse à la marée noire et couvrira les coûts'", a-t-il affirmé.

Selon l'agence d'évaluation financière Fitch Ratings, le nettoyage de la marée noire dans le Golfe du Mexique pourrait coûter de 2 à 3 milliards de dollars.
 

Première publication : 03/05/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Entre colère et résignation, les pêcheurs réclament de l'aide contre la marée noire

    En savoir plus

  • MARÉE NOIRE

    La responsabilité de la compagnie pétrolière BP pointée du doigt

    En savoir plus

  • MARÉE NOIRE

    Comment les Américains tentent de protéger leurs côtes

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)