Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

WHO'S NEXT le salon international du prêt-à-porter et des accessoires de mode présente les collections de l'été 2015.

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Françoise Degois, auteur de "Quelle histoire!"

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ceci est mon corps"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Boujnah, directeur banque et marché, France & Bénélux, Banco Santander

En savoir plus

SUR LE NET

Crash du vol MH17 : attention aux arnaques en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Compatriotes"

En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les séparatistes ukrainiens ont remis les boîtes noires à la Malaisie

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • "Quelle opération ciblée !", quand Kerry ironise sur les frappes israéliennes

    En savoir plus

  • Sous pression, Moscou dément avoir livré des missiles aux pro-russes

    En savoir plus

  • Les chrétiens fuient Mossoul, "un crime contre l'humanité" selon l'ONU

    En savoir plus

  • L’armée ukrainienne tente de reprendre le contrôle de Donetsk

    En savoir plus

  • Didier Drogba tout proche d’un retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cette presse égyptienne qui soutient Israël contre le Hamas

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le dirigeant Kim Jong-il en visite en Chine

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/05/2010

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-il est arrivé en Chine par un train spécial blindé. Il s'agit de son premier voyage à l'étranger depuis l'attaque dont il a été victime en 2008. La raison de sa visite n'a pas été communiquée officiellement.

AFP - Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Il est arrivé en Chine lundi à l'aube, a confirmé un responsable du bureau du tourisme chinois à la frontière entre Chine et Corée du Nord, dans le nord-est de la Chine.

"Kim Jong-Il est arrivé vers 05h00" (21h00 GMT dimanche), a déclaré ce responsable du Bureau officiel du Tourisme du pont de l'amitié, reliant la Chine et la Corée du Nord, à Dandong, principal poste frontière entre les deux pays, dans la province chinoise du Liaoning.

Auraparavant, "nous avions reçu une directive du Bureau de la sécurité publique (police) et de l'armée nous demandant d'arrêter les opérations touristiques dans la matinée", a aussi indiqué ce responsable, sans dire son nom.

"Le pont est rouvert et la police n'empêche plus les gens d'entrer", a-t-il précisé dans la matinée.

La police ferroviaire à Dandong a refusé de confimer l'arrivée de Kim Jong-Il: "ce n'est pas quelque chose que je dois vous dire et je ne vous le dirai pas", a répondu un responsable contacté par téléphone à l'AFP.

L'agence de presse sud-coréenne Yonhap, citant des sources non identifiées à Séoul et Pékin, avait un peu plus tôt annoncé qu'un train transportant probablement le dirigeant nord-coréen était arrivé à la frontière avec la Chine tôt lundi matin.

"Nous avons confirmé l'arrivée d'un train spécial à Dandong et nous pensons qu'il est hautement probable que le président (nord-coréen) se trouve à bord", avait déclaré un responsable, selon l'agence, qui avait affirmé que ce train se dirigeait vers Dalian, à quelque 296 kilomètres au sud de Dandong, dans l'extrémité sud de la péninsule du Liaoning, la destination finale étant Pékin.

Une employée de la gare de Dalian a confirmé, sous couvert de l'anonymat, qu'"un train spécial venant de Corée du Nord" était attendu.

"Nous ne savons pas quand il arrivera. Normalement le trajet Dandong-Dalian est de quatre heures mais il n'est pas encore là", a-t-elle indiqué en fin de matinée.

"On ne nous a pas dit quand il arriverait ni qui est à bord de ce train spécial", a-t-elle précisé.

Les médias japonais et sud-coréens avaient spéculé sur un probable voyage de Kim en Chine fin avril.

Selon les analystes, les Chinois profiteraient de la visite de Kim pour l'inciter à revenir à la table des négociations à six sur le dossier nucléaire nord-coréen. Ces discussions réunissant les deux Corées, le Japon, les Etats-Unis, la Russie et la Chine sont suspendues depuis avril 2009.

Le numéro deux du régime de Pyongyang, Kim Yong-Nam, a rencontré vendredi le président chinois Hu Jintao en marge des cérémonies d'inauguration de l'exposition universelle de Shanghaï sans que rien n'ait filtré sur la teneur de leur entretien.

Kim, qui est réputé ne pas aimer voyager en avion, s'est rendu en Chine en train en 2000, 2001, 2004 et 2006.

Première publication : 03/05/2010

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Une torpille parmi les causes "les plus probables" du naufrage du navire de guerre sud-coréen

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Un Américain écope de 8 ans de travaux forcés pour entrée illégale dans le pays

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Le premier recensement en quinze ans donne un éclairage inédit sur le pays

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)