Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Culture

La montée des marches, ou l'inextricable choix de la robe

Texte par Daphné SEGRETAIN

Dernière modification : 10/05/2010

Tout au long du Festival, France24.com suivra la jeune actrice Sabrina Ouazani qui foulera le tapis rouge avec l'équipe du film "Des Hommes et des Dieux", de Xavier Beauvois. Première étape des préparatifs : choisir sa robe....

La montée des marches n’est pas une étape facile…Si certaines comédiennes trébuchent, d’autres, une fois parvenues en haut des marches, sont descendues par une presse féminine à l’affût du "fashion" faux-pas. Parmi la horde d’actrices confirmées et des "people" qui défilent avec aisance sous les yeux des badauds et les objectifs des photographes cette année, il y aura Sabrina Ouazani. Comédienne originaire de Saint-Denis, elle interprète l'un des personnages principaux du film en sélection officielle "Des Hommes et des Dieux" de Xavier Beauvois. Et, pour la première fois, elle va se heurter à l’exercice périlleux du tapis rouge du Palais des Festivals.

Déjà vue et applaudie notamment pour ses rôles dans "L’Esquive" (2004) ou "La Graine et le mulet" (2007), deux films d'Abdellatif Kechiche, l’actrice de 22 ans incarne cette fois Yasmine, la jardinière du monastère de Tibhirine, confidente des moines trappistes qui seront assassinés.

Préparation millimétrée pour la montée des marches

De nombreuses maisons de couture prêtent leurs robes aux comédiennes. Pour passer l’épreuve du feu, Sabrina Ouazani délaisse son look de tous les jours "jeans, tee-shirt et baskets montantes ou petites ballerines", comme se décrit la comédienne en toute décontraction, au profit des robes du soir d’Antik Batik. Cette griffe de 15 ans d'existence mêle désinvolture au chic ambiant ; un univers de perles, de paillettes et de souplesse qui correspond à l'allure de la jeune actrice.


Niché dans le IIIe arrondissement de Paris, le "show-room" d’Antik Batik prend des allures de boudoir à quelques jours de Cannes, en accueillant une pléiade de comédiennes prêtes à remiser leurs jeans pour les créations cannoises de Gabrielle Cortese.

Pendant trois jours, le salon d’essayage a ainsi vu défiler Sara Forestier ("Le Nom des gens", sélectionné dans La Semaine de la Critique), Ana Girardot ("Simon Werner a disparu", pour Un Certain Regard), la réalisatrice Claire Denis (présidente du jury Un Certain Regard) ou encore Anne Benoît ("Tournée", le premier film de Mathieu Amalric présenté en sélection officielle).

Le jour de la projection du film en lice pour la Palme d'or, l'équipe de Xavier Beauvois paradera sur le tapis rouge, répondant aux appels des photographes avant de monter les marches. La jeune Sabrina sera entourée de ses partenaires à l'écran : Lambert Wilson, Michael Lonsdale et Roshdy Zem. Elle est l’une des rares femmes du casting. Robe blanche en perles de verre, robe asymétrique et près du corps ou robe plus courte rose éclatant... Sabrina Ouazani hésite encore, et emporte toute la garde-robe avec elle à Cannes. Réponse en images le 18 mai.

 

Première publication : 05/05/2010

COMMENTAIRE(S)