Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste visant la Commission européenne

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski se dit disposé à gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Economie

Journée de grève générale contre le plan d'austérité du gouvernement

Vidéo par Achren VERDIAN

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 05/05/2010

La Grèce est de nouveau paralysée par une grève générale lancée à l'appel des deux grands syndicats du pays pour protester contre la cure d'austérité imposée par le gouvernement. Quelque 20 000 personnes sont rassemblées dans le centre d'Athènes.

"Le FMI et l’UE nous volent un siècle d'acquis sociaux", "faites payer la crise par les riches", proclament quelques-unes des banderoles du cortège unitaire défilant mercredi à Athènes à l’appel des grandes centrales syndicales, publiques comme privées.

Selon des sources policières, quelque 20 000 personnes étaient rassemblées à la mi-journée dans le centre d'Athènes et environ 14 000 à Salonique, la grande ville du Nord. Dans la capitale grecque, le défilé doit aller jusqu’au Parlement, où sont discutées les mesures de rigueur et d'austérité demandées en échange d'un plan de sauvetage de la Grèce de 110 milliards d'euros sur trois ans.

Entre résignation et colère

"Tout se fait dans une assez bonne ambiance, témoigne Alexia Kefalas, correspondante de FRANCE 24 à Athènes. Les gens sont à la fois résignés et en colère contre cette injustice sociale. Ils n’ont plus confiance dans les hommes politiques qu’ils accusent d’être responsables de la dette alors qu’il revient au peuple de payer."

En ce jour de grève générale, la troisième depuis février, le pays est quasi paralysé. Depuis minuit, les transports aériens et maritimes sont immobilisés et les dessertes ferroviaires interrompues. La plupart des écoles et administrations sont fermées, tandis que les banques et les grandes entreprises du secteur public fonctionnaient au ralenti et les hôpitaux publics avec un personnel d'astreinte.

 

 

À LA UNE


 

Première publication : 05/05/2010

  • GRÈCE

    La crise grecque en dix questions-réponses

    En savoir plus

  • GRÈCE

    À Athènes, des milliers de fonctionnaires défilent contre le plan d'austérité

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)