Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

États-Unis, Cuba: "Somos todos americanos"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Le dalaï-lama vante le "réalisme" du président chinois Xi Jinping

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Eau argentée" : la guerre en Syrie au cinéma

En savoir plus

FOCUS

Grands lacs : LRA, une guérilla affaiblie mais toujours menaçante

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sanctions occidentales : "La Russie sortira renforcée", assure Lavrov

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

La Libye au cœur des discussions du Forum de Dakar

En savoir plus

SUR LE NET

Australie : la Toile solidaire de la commmunauté musulmane

En savoir plus

Moyen-orient

Les Palestiniens interdits de travail dans les colonies israéliennes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/05/2010

L'Autorité palestinienne doit adopter avant la fin de l'année une loi interdisant les Palestiniens de travailler dans les colonies juives. Tout contrevenant s'exposera à une amende de 14 000 dollars ou à une peine de cinq ans de prison.

AFP - Un ministre de l'Autorité palestinienne a appelé mardi les Palestiniens à cesser de travailler dans les colonies juives, les avertissant qu'ils risquaient cinq ans de prison et des amendes en cas d'infraction.

"Nous appelons tous les Palestiniens à cesser de travailler dans les colonies", a dit le ministre palestinien de l'Economie, Hassan Abou Libdeh, lors d'une conférence de presse à Ramallah (Cisjordanie).

Selon les termes d'une nouvelle loi approuvée le mois dernier, tout Palestinien découvert en train de travailler dans une colonie juive risque une amende de près de 14.000 dollars ou une peine de cinq ans de prison.

"La loi en question va entrer en vigueur à la fin de cette année", a dit le ministre, précisant qu'au moins 25.000 Palestiniens étaient employés dans les colonies juives.

Ils travaillent dans les 120 colonies de Cisjordanie et Jérusalem-Est, où vivent un demi-million d'Israéliens. Les Palestiniens considèrent ces implantations comme un obstacle majeur à l'avènement de leur futur Etat.

Récemment, le président palestinien Mahmoud Abbas a signé un décret interdisant la vente et le négoce des produits fabriqués dans les colonies juives de Cisjordanie occupée.

Selon ce décret, toute personne reconnue coupable de se livrer au négoce de produits issus des colonies est passible de deux à cinq ans de prison et 16.000 euros d'amende.

Cette campagne s'inscrit dans le cadre des efforts du Premier ministre palestinien Salam Fayyad pour bâtir les institutions d'un Etat palestinien "viable et indépendant" d'ici août 2011.
 

Première publication : 05/05/2010

  • ISRAËL

    La Ligue arabe appelle à l'arrêt total de la colonisation avant toute négociation

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Face à Obama, Netanyahou reste intransigeant sur la question de Jérusalem

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    La construction de 20 nouveaux logements israéliens approuvée à Jérusalem-Est

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)