Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DEMAIN À LA UNE

France - Maroc : fin de la discorde ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Fifa : qui succédera à Blatter ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jeannette Bougrab : "Ma mère a réussi à briser cette malédiction de naître femme"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'industrie du futur : le plan d'Emmanuel Macron pour moderniser la France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Asie du sud-est : la tragédie des Rohingyas

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les jihadistes consolident leurs positions en Irak et en Syrie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Athènes menace de ne pas rembourser le FMI en juin

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La Grèce, la brute et le truand"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Festival de Cannes : "Ne boudons pas notre fierté"

En savoir plus

Economie

L'euro flirte avec les 1,25 dollar, un plus bas depuis mars 2009

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/05/2010

Handicapé par les craintes persistantes pour les économies de plusieurs pays de la zone euro, la monnaie européenne a continué à perdre du terrain jeudi. En séance, l'euro a affiché 1,2522 dollar, son plus bas niveau depuis mars 2009.

AFP - L'euro est tombé jeudi à un nouveau plus bas depuis mars 2009, sur fond d'inquiétudes persistantes pour les économies de la zone euro confrontées à une crise de la dette des Etats.

Vers 20H45 GMT, l'euro valait 1,2520 dollar contre 1,2615 dollar mercredi soir vers 21H00 GMT.

C'est son plus bas niveau depuis le 5 mars 2009, journée au cours de laquelle la monnaie unique européenne s'était échangée sous le seuil de 1,25 dollar.

L'euro a accéléré ses pertes après l'annonce d'une explosion due à un "engin" devant la prison de haute sécurité de Korydallos à l'ouest d'Athènes.

Le pays est en proie à des manifestations massives hostiles aux mesures d'austérité décidées par le gouvernement pour lutter contre la crise budgétaire et répondre aux conditions imposées pour recevoir l'aide internationale.

Première publication : 06/05/2010

COMMENTAIRE(S)