Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Carles Puigdemont : "La porte est ouverte pour dialoguer avec Madrid"

En savoir plus

LE DÉBAT

Accord sur le nucléaire iranien : la menace du retrait américain ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Accord sur le nucléaire iranien : la menace du retrait américain ?

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : les universités, nouveaux viviers du terrorisme ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Touadéra : "Le départ de la force Sangaris de Centrafrique était prématuré"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le retour de "Ça" sur grand écran

En savoir plus

FACE À FACE

Emmanuel Macron à l'ONU : le président français face au monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Trump à l'ONU : "irresponsable et infantile"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Chine : vers une interdiction des voitures à essence d'ici 2040

En savoir plus

Economie

L'euro flirte avec les 1,25 dollar, un plus bas depuis mars 2009

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/05/2010

Handicapé par les craintes persistantes pour les économies de plusieurs pays de la zone euro, la monnaie européenne a continué à perdre du terrain jeudi. En séance, l'euro a affiché 1,2522 dollar, son plus bas niveau depuis mars 2009.

AFP - L'euro est tombé jeudi à un nouveau plus bas depuis mars 2009, sur fond d'inquiétudes persistantes pour les économies de la zone euro confrontées à une crise de la dette des Etats.

Vers 20H45 GMT, l'euro valait 1,2520 dollar contre 1,2615 dollar mercredi soir vers 21H00 GMT.

C'est son plus bas niveau depuis le 5 mars 2009, journée au cours de laquelle la monnaie unique européenne s'était échangée sous le seuil de 1,25 dollar.

L'euro a accéléré ses pertes après l'annonce d'une explosion due à un "engin" devant la prison de haute sécurité de Korydallos à l'ouest d'Athènes.

Le pays est en proie à des manifestations massives hostiles aux mesures d'austérité décidées par le gouvernement pour lutter contre la crise budgétaire et répondre aux conditions imposées pour recevoir l'aide internationale.

Première publication : 06/05/2010

COMMENTAIRE(S)